Accueil du site > Histoires > la veillée au coin du feu > Le Drac

Le Drac

Je suis d’une petite ville qui se trouve aux portes de la Camargue, un village construit entre le Rhône et le mer. Ma mère, me racontait l’histoire du Drac et de ce fait, enfant j’avais la crainte de Rhône et je ne me suis jamais aventurée sur ses berges toute seule.

Un soir, le vieux Saint Césaire, qui habitait Arles, alla prendre l’air du coté du Rhône. C’était un soir de Mistral et le fleuve descendait vers la mer avec des vagues rageuses. Le vieil homme se tenait sur la berge et regardait la puissance de la nature. Il bénit les eaux et alors qu’il s’apprêtait à rentrer chez lui, il aperçut une jeune femme qui émergeait de l’onde. Saint Césaire très étonné regarda la femme s’avancé vers lui.

Elle lui dit

J’étais entrain de laver la chemise de mon enfant, lorsqu’elle m’échappa des mains et en voulant la rattraper j’ai glissé sur les galets, et je me suis retrouvé entraînée au fond du fleuve.

Saint Césaire lui répondit :

Sortez de l’eau mon enfant et rentrez chez vous maintenant rejoindre votre famille.

Quelques jours plus tard, il revit la jeune femme qui regardait le Rhône d’un air absent. Il s’approche d’elle et lui demande si tout va bien.

Oh mon père bénissez-moi, je ne reconnais pas mon enfant et mon mari me croyait morte, les voisins me disent que je suis partie pendant sept ans. Lorsque je suis tombée à l’eau, le courant m’a envoyé au fond du Rhône. Là dans une caverne, le Drac ma demander, pour sauver son enfant de lui donner le sein. Je ne pouvais pas refuser, car il me promit de me relâcher aussitôt son enfant rassasié. Alors je pris son enfant et je l’allaitai. Un coupe se remplissait de gouttes d’eau et lorsqu’elle fut pleine, l’enfant sauta de mes genoux et parti vers son père, qui fou de joie de retrouver son enfant me relâcha.

Le Saint bénit la femme, pour lui enlever le mauvais esprit. Elle pu ainsi retrouver les siens et recommencer une vie heureuse.

D’après la légende, le Drac est un monstre qui vivait au fond du Rhône, ce serait le fils du Léviathan qui vivait en asie. Une foie adulte il du quitter son père et partit à la recherche d’un lieu. En passant prés de l’embouchure du Rhône, il le trouva si puissant qu’il décide de mesurer sa force au fleuve et commença à remonter celui-ci. Une fois parvenu à la hauteur d’Arles, le monstre ne pu continuer sa remontée et décida de s’y installer.

samedi 7 mai 2005, par Magali Blanc
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0