Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > Fanfonne Guillierme > XXVIe Hommage à Fanfonne Guillierme

XXVIe Hommage à Fanfonne Guillierme

La journée est d’importance, elle marque le début de la saison des courses camarguaises. L’Hommage à la demoiselle signe aussi le commencement des festivités pour les arlésiennes.

Le temps est maussade en ce premier jour du mois de Mars, mais il en faudrait plus pour doucher l’enthousiasme des camarguais qui ont inscrit cette journée hommage à leur agenda comme on grave une pierre.

C’est ainsi que traditionnellement le défilé s’est dirigé vers l’église pour une messe, avant que le prêtre ne bénisse les chevaux devant la mairie et que dans un derneir élan la foule se retrouve devant la statue de la Demoiselle et de ses deux biòu d’Or pour les allocutions.

Traditionnel...
A tel point que cette année, personne n’a pensé à demander à Christian Espelly de prononcer quelques mots. Pour l’organisation, il va de soi que la parole lui soit donnée. Christian dans sa modestie n’aurait jamais songé à s’imposer là où on ne l’appelle pas. Il improvise un hommage à la demoiselle, à Segren et Galapian qui l’accompagnent sur cette place. Puis il tourne les pages de la manade et de ses autres succès Chin-Chei, Raubo-Vesse, Gasto Boì...

A sa suite, Mandy Graillon XXIIe reino d’Arle livre une dicho en Provençal pleine de fougue et de force. Elle est suivie par Guy Chaptal, capitaine de la Nacioun Gardiano et Gabriel Brun Majourau dou felibrige.

Comme chaque année, nous vous proposons de revivre les discours plutôt que de les commenter.

lundi 2 mars 2015, par Eric Blanc, Magali Blanc

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0