Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > Fanfonne Guillierme > L’Hommage à Fanfonne 2012

L’Hommage à Fanfonne 2012

En 2012, La municipalité d’Aimargues dévoile une statue grandeur nature en hommage à la Grande Damisello

Cette année, l’hommage rendu à la Grande Damisello de Camargue avait une tonalité particulière.

La ville d’Aimargues a en effet décidé et dirigé l’exécution d’une sculpture en hommage à Fanfonne. La statue monumentale trône désormais à l’entrée de la Ville, une statue qui a été inaugurée lors de ce XXIIIème hommage à Fanfonne Guillierme, le 4 Mars 2011. le site d’implantation a été choisi consciencieusement. Il y a longtemps de cela, un plan de charettes y était régulièrement installé afin de faire courir les biòus. Plus tard, des arènes y furent même installées, arènes dont il reste encore tout près les vestiges du toril souligne Mr Jean-Paul Franc, maire de la Ville.
Ainsi, dès 2009, la municipalité a pensé à faire ériger une statue grandeur nature de Mlle Guillierme. Restait à trouver tant l’artiste que les moyens de financer l’oeuvre. Ben K. sera choisi, et avec lui son inspiration montrant la demoiselle sur son cheval Prince sortant des nuages pour guider ses deux Biòus d’Or Galapian et Segren vers le paradis.

JPEG - 75.1 ko
JPEG - 49.9 ko

L’artiste Ben K. parle d’une oeuvre qui l’a occupé durant près de 17 mois :
"Je suis plus à l’aise dans mon atelier que pour faire des discours, mais j’ai l’impression d’avoir déjà fait mon discours. Nous partageons les même s origines avec Mlle Fanfonne, on est venus de Paris tous les deux [...]. Aux journalistes qui me demandent toujours le poids de mes sculptures, je répondrais qu’à une Dame on ne demande pas le poids...

Mon travail se base uniquement sur la recherche de l’harmonie. En Camargue et en Petite Camargue, j’avoue que j’ai trouvé l’harmonie et que je vous l’ai bien rendue. Je vous remercie, merci de m’aimer... Moi aussi je vous aime"

JPEG - 46.1 ko

Christian Espelly après avoir dévoilé la statue avec son fils, remercie au nom de la manade ceux qui ont permis cet hommage. Il retrouve dans cette statue la dame fière, digne et déterminée qui avançait droit sur son chemin de bouvine. C’est surtout nous qu’elle guidait, en nous disant si vous suivez votre amour du cheval et du taureau, vous suivrez votre chemin et vous serez heureux dans votre vie.

Maintenant, je voudrais dire à mon petit, qui mène la manade "HUBERT, VOICI TON SYMBOLE."

L’hommage est rendu, et bien rendu.

Osco bouvino.

dimanche 11 mars 2012, par Eric Blanc

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0