Accueil du site > us et coutumes > Les jeux & Sports > Olympiades Camarguaises 2008

Olympiades Camarguaises 2008

Une bandido dans les rues du village ouvre une journée taurine à part. Il est 18h30, l’heure annoncée, et la bombe annonce le début des jeux. Les bandidos d’Eyguières sont rodées, avec des attrapaires qui s’éclatent et des gardians qui les connaissent bien. Pas de combat, de baches, de farine ou autre, mais un spectacle, avec des échappées plus fréquentes devant le public, du plaisir à s’amuser en ville.

C’était un prélude. La bonne humeur qui fait le succès de cette manifestation ne se dément pas d’une année sur l’autre, et mieux, voit son public grandir encore d’année en année. Deux mille huit est une année importante pour le club taurin qui fête sa première décennie. Ses membres ont a coeur de réussir leurs organisations. Il sont bien peu aidés par la météo, la traditionnelle ferrade du mois de mai avait subit les affres d’un temps calamiteux, et ce soir...
Ce soir, le président s’inquiète en levant le nez. La veille, un violent orage a noyé les gradins qu’il a fallu éponger, et ce soir à 21h30 il fait un petit 18 degrés et surtout un "baston" de mistral.
Vraiment pas un temps à se geler aux arènes...

Et pourtant, les arènes A. Chabaud d’Eyguières semblent trop petites au moment de l’entrée de la peña. En dépit du temps, le plein est fait. Et l’ambiance sera au rendez-vous. Il faut dire que la réputation de ces olympiades ont fait le tour des Alpilles...
Les quatre manades qui se déplacent ne viennent pas faire de la figuration. Chacun a à coeur de réussir sa prestation, le gardian recevant ses derniers conseils de ses amis au son des clarines.

Durant plus de deux heures, les épreuves s’enchainent face à des taureaux choisis pour être sérieux. Qui plus est désorientés par la nuit leurs réactions sont parfois inattendus et les frissons redoublent dans les gradins. Des attentes au fer musclées aux saut de cheval à taureau rien moins qu’hasardeux, tous les protagonistes sont copieusement applaudis dans leurs prestations respectives.

Difficile dans ces conditions pour le jury présidé par Celine Laforest Dame de Saint Rémy de noter ces prestations...

Mais il s’agit bien d’un concours, et les récompenses sont remises aux gardians heureux de les recevoir.

Le palmares de la soirée consacre :
- La manade Agu pour la présentation
- la manade Chapelle Brugeas pour le saut de cheval à cheval
- la manade Gillet pour le saut de cheval à taureau
- la manade Gillet pour l’attente au fer
- la manade la Galère pour la ferrade en piste
- la manade Chapelle Brugeas pour la Bandido en piste

Avec 50 points d’avance, la manade Chapelle Brugeas s’adjuge ces 6e olympiades camarguaises

Cette année, les prix ont parfois récompensé l’abnégation et le dépassement plus que l’art et la maestria...

Vouloir réussir est plus important que savoir faire.

Une soirée sympathique et même plus, à Eyguières pour le dixième anniversaire du club taurin.

Osco le CTPR les Farfadets

mercredi 16 juillet 2008, par Eric Blanc, Magali Blanc

En images

Bandido dans les rues du village Les 6e olympiades camarguaises Sylvie et Camilles présidents des CT d'Aureille et d'Eyguières Les Cordelles des enfant dis Aupiho La peña la Gardounenque Celine Laforest première dame de Saint Rémy est la présidente du (...) Un saut de cheval à Cheval l'Attente au fer la Ferrade en Piste La Galère Vainqueur de ces olympiades
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0