Accueil du site > Art > Métiers d’art > Marché de Noël de Tradicioun...

http://www.tradicioun.org/

Marché de Noël de Tradicioun...

Et si...

Nous sommes à l’approche des fêtes. Chacun y va de sa foire, de son marché...

Et pourquoi pas nous ?

Il existe une raison qui nous empèche de le faire... Nous n’aimons pas les publicités, les racolages tapageurs autour de programmes alléchants qui n’ont que le parfum amer des chimères.
Dans le respect et l’application de cette règle, rien pourtant ne nous empêche de parler de nos coups de coeur.

Qu’achèterions nous ?
Nous avons rencontré des passionnés. Ils partagent leur passion avec ceux qui aiment les même choses qu’eux.
Et ....
Leurs créations sont extraordinaires... Alors souffrez que nous vous les présentions.

Ne cherchez pas d’ordre dans cette liste. Taureaux et arlésiennes s’entremêlent pour dessiner la Camargue d’hier et d’aujourd’hui.

Danielle Raspini

JPEG - 208.5 ko

Danielle Raspini est peintre. Son maître mot est dialoguer avec l’Arlésienne. Il ne saurait être question de transformer la beauté de ces dames en potiches endimanchées. Porter le costume est une démarche qui recouvre un engagement moral. Les Arlésiennes en ruban ou en cravate portent le costume comme on porte un vêtement civil, naturellement. Là est l’engagement, le mouvement d’une traine, la perfection d’un guidon, le choix des tissus... Tant de paramètres, comment les représenter ?

Les peintures de Danielle sont un plaidoyer vivant pour le costume. _ Habitués des manifestations en pays d’Arles vous ne manquerez pas de reconnaitre Isabelle, Florence, Sara, Lisa ou Céline. Demandez à voir Florence dans sa robe de Lune, vous comprendrez.

Que dire de plus...

Jugez vous même http://danielle.raspini.free.fr

Ses oeuvres sont à admirer en Arles, a Galerie Melani et dans la boutique des passionnés, et en Avignon dans la galerie du palais des Papes. Et dur le site une boutique en ligne avec des idées à suivre...


Christophe Polge

JPEG - 202.4 ko

Christophe Polge peint depuis quelques années. Il peint les Biòu. Son matériau de prédilection est le bois flotté.
Incroyable de constater à quel point cette matière fait corps avec le sujet choisi. La encore vous retrouverez ces taureaux que vous avez vu. Ils sont à voir absolument. Une vision des taureaux totalement renouvelée...

Voyez : http://ch.polge.free.fr/

Son atelier se situe en Aigues Mortes.


Cyril Laboureau

Le costume moderne, le Napoléon, Le Louis Philippe, le Charles X... Autant de périodes, autant de costumes... autant d’accessoires.

Mais il devient difficile de faire survivre la tradition. Le costume ne doit pas mourir. Afin qu’il ne meure pas, il doit évoluer, se parer d’atours créés et pas seulement dénichés dans le grenier ou la boite à bijoux d’une ancêtre.

JPEG - 275.6 ko

Cyril est artisan bijoutier et crée des bijoux d’arlésiennes. Pages, claviers, coulas... Ces accessoires oubliés par le fil du temps mais qui sont si importants pour composer un costume. Faites un tour par Saint Rémy de Provence. Le détour ne vous décevra pas. Les bijoux sont fabriqués main, tous sont uniques. Cyril vous propose même de décider du motif de gravure.

Passez voir ses oeuvres ici : http://www.sybelcreations.net

Ou directement dans son échoppe, à Saint Rémy de Provence. Demandez lui à voir ses croix... Croix Maintenon, Croix Jeannette, Croix Dévote, Croix Capucine, Croix de Malte, Croix Papillon.... Elles sont fantastiques.


Guy Ferrer

JPEG - 225.8 ko

Autre accessoire indispensable, celui là de ce costume d’Arlésienne : le Ruban.

Il reste quelque part un métier à tisser. Un métier comme on les concevait antan. Trois mois sont nécessaires pour armer ce métier des quelque 4500 fils de trame de soie. 10000 passages plus tard, un ruban sortira de la "chaine". Il reste ensuite à sabrer les fils et vous pourrez enfin porter les rubans. Une production limitée par des artisans qui ne cherchent rien d’autre que l’excellence. Guy Ferrer vend des rubans d’Arlésienne aux Baux de Provence. Nous sommes fin novembre, et de source sure, il vient d’être approvisionné.

Nous avions fait une présentation une fois... ici http://www.ffcc.info/article2140.html

Mais il faudra vous rendre aux Baux dans l’Atelier du tisserand pour y voir les motifs et teintes qu’il a retenues cette année...


Jorge Soler

JPEG - 221.1 ko

Il est espagnol, et aime les Toros... Normal on va dire...

Ce taxidermiste se met à naturaliser des têtes de Biòu.
Et c’est Incroyable...

L’animal vit, semble se trouver de l’autre coté du mur, toisant l’assistance de sa majesté. La taxidermie est un art difficile. Souvent les animaux se retrouvent figés dans des expressions grotesques ou impossibles. Jorge embaume les bustes de toros plus qu’il ne les naturalise, comme si la parque Atropos venait juste de couper le fil de la vie, laissant le Biòu en partie ici en partie sous terre. Il demeure avec nous vivant à jamais.

Il faut les voir absolument : www.pronatoro.com


Sandrine Rozière

JPEG - 211.8 ko

De la Vaisselle, à l’image des Arlésiennes. Sandrine fait ce qu’elle aime, peint celles et ceux qu’elle apprécie... L’arlésienne peint des arlésiennes Art déco et des grasilho et autres marques.

Encore un enchevêtrement de ces 2 constantes, la puissance de la bête et la grâce de ces dames. Ses décorations sur porcelaine et verrerie fine sont à découvrir au Mas Sicard, en Arles.


Gilles Martin-Raget

JPEG - 206.1 ko

Un photographe arlésien s’installe à Marseille. Passionné de voiles certes, mais arlésien toujours, il a illustré 2 incontournables des bibliothèques :
- "Secrets de Gardians"
- "Secrets d’Arlésiennes"

Ils sont inénarrables, l’image se regarde en silence. Prise de lumière, choix des sujets, cadrages... On sent derrière l’objectif un respect absolu des sujets photographiés.

Cette année, vous craquerez certainement pour le Calendrier 2007
la Reine d’Arles et ses demoiselles d’honneur

Laissez vous tenter par Nathalie, Sara, Lisa, Herminie, Emeline, Coralie et Marjorie photographiée par Gilles...

C’est ici : http://www.martin-raget.com


Catherine Le Guellaut & Jean Colomina

JPEG - 251.6 ko

La Boutique des Passionnés, dans la Rue Reattu en Arles. Accessible aussi pour ceux qui sont expatriés ici :

http://www.passionnes.com

Ils sont artisans, disquaires ET indépendants. Il en reste peu, vu l’engagement que cela réclame... Ils sont plein de fougue, de sang quand ils parlent culture, survie de la culture dans un monde voué au mass media...

Entrez, demandez... S’ils n’ont pas, ils vous indiqueront où trouver... Quoi que, si cela traite de bouvine et qu’ils n’ont pas.... Vous aurez du mal à trouver. Mais c’est une autre histoire.

Quelques idées dans cette boutique ?

  • Dessins
    • tirages numériques numérotés de 1 à 8 de D. Raspini
    • Marques des grandes manades
  • Livres
    • Une terre de bouvine au coeur des Alpilles de B. Lesaing, R. Pujade, A Chamand, E. Taurines
    • Temporada 2006 d’A Laborieux
    • l’Arlésienne et la Mode Parisienne du XVIII siècle à nos jours de M. Gil
  • Musique
    • Jean François Gerold et le Condor : "Made in Prouvenço"

Arterra

JPEG - 73.5 ko

Et oui... Un marseillais se doit de présenter des santons...

Une petite rue du quartier du Panier, située à deux pas de la vieille Charité. Au fond de l’échoppe un peintre achève un santon. Une femme visiblement. Une femme reconnaissable entre mille... Une Arlésienne portant ruban et pèlerine blanche. Et ici, une farandole. LA farandole de Lelée. Assise non loin une mamée regarde... Elle aussi semble sortie d’un tableau de Leopold.

Arterra fait entrer l’arlésienne du peintre angevin dans la pastorale. A acheter absolument...

Cette année vous pourrez trouver sur leur Site : Cezanne, Daudet ou Mistral... http://www.santons-arterra.com/


Un an déjà, depuis ces quelques exposants...

Ils méritent toujours tout autant le détour. A se promener sans cesse, nous en avons croisé d’autres...

Entre Sel et Terre

JPEG - 85.7 ko

Une Cave à Sel. L’idée est non seulement originale, elle est surtout excellente. Nous avons craqué sur une série de 5 sels composés de Toscane, Madagascar ou Camargue ou purs rouge de Molokai ou noir de Chypre. Ils en parlent avec ferveur et passion, distillent les conseils pour choisir en fonction de ce que l’on veut préparer... Ils sont à Saint Remy, ou sur le Net http://www.entreseletterre.com/


Santons Didier

JPEG - 70.1 ko

Parmi ses nouveautés 2007, on trouve le Rabassié, Grasset et Grassetto, Les vendangeurs, les ramasseuses de Mimosa... De véritables merveilles. Magali a finalement craqué pour les vendanges cette année. 2 ceps, le couple et l’âne. Les santons mesurent 7 centimètres, et les raisins sont à l’échelle. Un artiste plus encore qu’un artisan. Et un autre passionné qui parle avec fierté de ses petits derniers...

mardi 4 décembre 2007, par Eric Blanc, Magali Blanc

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0