Accueil du site > us et coutumes > Les jeux & Sports > Le Jeu de Balle au Tambourin

Le Jeu de Balle au Tambourin

Ce dimanche 27 Février 2011, les gymnases de la ville d’Arles recevaient la finale de la coupe d’Europe de Tambourin.

Pour un tout petit point, au terme d’une finale extraordinaire, les italiens de Bagnacavallo ont battu les français de Florensac.

Le jeu de balle au tambourin est un héritier des jeux dits de longue paume.

Il dérive du jeu de ballon languedocien. Alors, les hommes pratiquant ce sport se renvoyaient un ballon par l’entremise d’un cylindre de bois protégeant la main : le brassard. En 1861, un tonnelier de Meze fabrique un tambourin en tendant une peau sur un cercle de bois. Ce tambourin remplace rapidement les brassards donnant naissance à une nouvelle discipline. Concurremment, les italiens revendiquent de leur coté la création de ce sport. Ils sont même les premiers à instituer un véritable championnat en 1896. Le sport évolue différemment des deux cotés des Alpes, vivant en France maintes péripéties et difficultés.

En 1954, Max Rouquette qui avait fondé en 1939 une fédération française de jeu de balle au tambourin, découvre en Italie un jeu qui se rapproche de ce qui se pratique en Languedoc. Il initie un rapprochement des règles du jeu des deux cotés des Alpes qui aboutit à une codification permettant les premières rencontres France-Italie.

Les français y perdent leur jeu "de chasses" [1] pour le "jeu ouvert" italien. C’est toujours ce mode de jeu qui est pratiqué de nos jours.

Le Tambourin est un cercle de 28 cm sur lequel est tendu une toile synthétique. Il est utilisé pour renvoyer une balle de caoutchouc de 59mm de diamètre, blanche ou rouge. En salle la balle utilisée est une balle de tennis basse pression, et le tambourin est silencieux.

Ce jeu existe sous deux variantes.

Le tambourin Extérieur oppose deux équipes de 5 joueurs sur un terrain long de 80m et large de 18m. Deux remplaçants peuvent entrer à tout moment lorsque la balle est arrêtée.
La disposition des 5 joueurs se décline en 2 cordiers [2], les joueurs de devant, d’un tiers et de deux fonds. Un des deux fonts est dit le batteur et réalise l’engagement.

La mise en jeu est réalisée en utilisant le tambourin, ou un autre instrument comme le battoir (un tambourin de 18cm de diamètre au bout d’un manche en micocoulier de 70cm à un mètre ou la mandoline, tambourin en forme de goutte d’eau.
L’ engagement réalisé, une partie se déroule en 16 jeux gagnants, chacun composés de 4 points comptés 15, 30, 45 et jeu, en respectant la règle de l’avantage à 45-45. Les équipes changent de coté tous les 3 jeux lors d’un arrêt de deux minutes.

Le Tambourin en salle oppose deux équipes de 3 joueurs sur un terrain de 34m de long sur 16m de large. Autour de la ligne médiane, deux lignes sont tracées à 2m du centre servant de repère pour l’engagement. Une balle doit rebondir après ce repère à l’engagement. Seul le tambourin est utilisable pour engager un point.
Les parties se déroulent en 13 jeux gagnants.

Une fédération qui veille au grain.

La fédération française de jeu de balle au tambourin compte plus de 5000 licenciés dont la plupart dans le département de l’Hérault [3] évoluant dans 50 clubs. Les compétitions comprennent diverses catégories Ligues, Nationales ou internationales.

Une coupe d’Europe en Arles.

C’est dans le cadre de la coupe d’Europe de tambourin en Salle que la ville d’Arles a eu le plaisir et l’honneur de recevoir les compétiteurs venus de 10 pays : Allemagne, Angleterre, Catalogne, Ecosse, Espagne, France, Hongrie, Italie, Norvège et de Suède pour ravir le titre suprême détenus par l’équipe de Florensac. Les italiennes d’Ovada n’étaient pas là pour défendre leur titre 2010, charge à San Paulo d’Armon de les remplacer.

Quel Week end, et quelles finales. Les provençaux découvrent ce sport à l’occasio de cette compétition, et quelle meilleure entrée en matière que le spectacle offert par les différentes équipes. Chaque match atteint des sommets. L’intensité des échanges, l’engagement des compétiteurs se motivant les uns les autres, ne lachant aucun point... Du Sport avec un grand "S".
Alors que nombre de sports se taillent la part du lion dans les medias, il est des plus regrettables que celui ne soit pas plus diffusé. La vivacité des échanges et le rythme des parties sont un réel plaisir.

Et tout devait se terminer par une apothéose. Ce fut une tragédie grecque pour les Français de Florensac. Ils commencent la finale face à l’Italie bille en tête, tiennent le score et prennent finalement un avantage tel qu’ils sont à deux doigts de tuer le match. Mais les italiens de Bagnacavallo reviennent au score, et jusqu’à 12-12.
L’intensité atteint son comble, les spectateurs qui découvraient ce sport sont devenus fervents supporters dès le 3eme jeu. Comment pouvait il en être autrement à voir la rage de vaincre de l’équipe française. Il la voulait cette victoire...
Il restait un jeu, 0-15, 15-15 .... Jusqu’à 45-45.

Du jamais vu dans une finale de coupe d’Europe.

Et un coup raté. Un seul coup raté pour des dizaines réussis. Les français s’effondrent quand les italiens exultent.

Dans cette finale exceptionnelle, les Italiens de Bagnacavallo ravissent le trophée à Florensac, sur un petit point.

Plus tôt dans l’après midi, la finale dame avait opposé l’US Poussan à San Paulo d’Armon. Autre match, autre configuration, les françaises se sont laissées dépassées. Les italiennes ont joué crânement leur chance, et les françaises ont laissé filer trop de points. Elles perdent sur le score de 13 jeux à 5.

Palmarès de la compétition :
Coupe de la Reine :

  • Tableau Masculin
    • 5ème Suède
    • 4ème Angleterre
    • 3ème Norvège
    • 2ème Ecosse
    • Vainqueur Allemagne
  • Tableau Féminin
    • 3ème Suède
    • 2ème Allemagne
    • Vainqueure Ecosse

Coupe d’Europe

  • Tableau Féminin
    • 4ème Hongrie
    • 3ème Catalogne
    • 2ème France
    • Vainqueure Italie
  • Tableau Masculin
    • 4ème Catalogne
    • 3ème Espagne
    • 2ème France
    • Vainqueur Italie

Pour en savoir plus

- Fédération Française de jeu de balle au tambourin
- Histoire du jeu de balle au tambourin
- Le tambourin
- Video de présentation

lundi 28 février 2011, par Eric Blanc, Magali Blanc

En images

IMG_0018 IMG_0049 IMG_0080 IMG_0099 IMG_0114 IMG_0133 IMG_0138 IMG_0144 IMG_0206 IMG_0213 IMG_0218 IMG_0223 IMG_0224 IMG_0242 IMG_0245 IMG_0251 IMG_0308 IMG_0387 IMG_0410 IMG_0415 IMG_0460 IMG_0494 IMG_0518 IMG_0533

Notes

[1] Dans ce mode de jeu, une équipe peut faire fuser une balles que l’adversaire doit arrêter le plus tôt possible. En effet, au changement de camp, l’équipe ayant réussi à faire reculer la balle le plus loin n’a plus qu’à défendre la zone que cette dernière n’a pas atteint.
[2] Ils sont appelés ainsi parce qu’à l’origine une corde séparait les deux moitiés de terrain.
[3] mais aussi à Narbonne, dans le Gard, en Corrèze, dans les Bouches-du-Rhône ou dans le Nord et le Pas de Calais.
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0