Accueil du site > Art > Le Costume > L’eso

le costume en cravate dit de Mireille

L’eso

L’eso assure le maintien du corps et affine la silhouette

L’éso est un corsage, qui se doit d’être près du corps tout en le laissant libre de ses mouvements. Chaque éso est unique, ajustée à la morphologie de la personne qui va la porter. J’ai, depuis que je porte le costume, une dizaine d’éso, car le corps change au fil des années.

JPEG - 167.6 ko
Eso endimanché

Pour le costume en cravate l’éso est toujours noire. Simple l’été, elle est doublée en hiver. Si on ne veut pas de doublure, on peut tailler son éso dans un tissu épais. Pour le costume paysan, l’éso n’a pas de dentelle, à l’inverse du costume endimanché, sur lequel on peut en rajouter sur la bordure des manches.

JPEG - 119.7 ko
Eso d’hiver

Pour le costume d’arlésienne simple, l’éso sera noire avec une garniture légère aux manches, un galon faisant l’affaire dans ce cas. Si le costume est un peu plus habillé, elle peut être noire ou de même couleur que la jupe, avec un liseré de dentelle aux manches. Pour le costume de fête, l’éso sera du même tissu que la jupe ou bien noire, mais dans un tissu de qualité supérieure et bordé de dentelle aux manches.

JPEG - 126.6 ko
Eso simple
jeudi 26 mai 2005, par Magali Blanc
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0