Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > Les oursinades à Carry le Rouet

Les oursinades à Carry le Rouet

Les oursinades de Carry le Rouet se déroulent les trois premiers dimanches de Février sur le port.

JPEG - 80.2 ko

La pêche des oursins est une des dernières pêches artisanales. Elle a lieu entre les mois de septembre et avril, et est réservée aux seuls professionnels. Les amateurs peuvent toutefois ramasser des oursins pour leur consommation personnelle. Les règles sont strictes. Dans le Var, par exemple, les oursins peuvent être pêchés à l’aide d’unegrapette , ou en plongée en apnée, mais dans ce dernier cas, le plongeur devra être en possession d’une déclaration de pêche sous-marine valide, délivrée par une direction départementale des affaires maritimes. Ces conditions réunies, la pêche est limitée à 4 douzaines d’oursin par pêcheur ou par embarcation et par jour.

JPEG - 89.9 ko

Alors le meilleur moyen de manger des oursins est d’aller les acheter... Points d’orgue de la saison de l’oursin, les mois d’hiver donnent lieu à de gigantesques oursinades qui commencent à Sausset les Pins en janvier et se terminent à Fos sur Mer en Mars. Entre ces 2 dates, les plus réputées des oursinades ont lieu les 3 premiers dimanches de Février à Carry le Rouet. Ces jours là le monde grouille sur le port, si l’envie vous prenait de "faire couleur locale" c’est une fête qu’il ne faut pas manquer, invariablement quelqu’un un jour vous demandera si vous êtes allés aux oursinades. Si par pur hasard vous échappiez à cette question, c’est que l’on vous aura demandé si vous avez fait les Festines, ou les Sardinades. Toute la côte bleue vibre au gré de ces fêtes marines.

JPEG - 63.3 ko

Pour l’heure, Carry accueille les flots de visiteurs venus déguster ce précieux nectar. D’aucuns les achètent entiers, mais la plupart sont venus profiter de cette splendide journée pour les manger sur place, ouvert par les nombreuxécaillers le long du port. Tous n’aiment pas les oursins, mais la journée ne tourne pas le dos aux réfractaires aux échinodermes .

JPEG - 66.6 ko

Les étals vendent tout ce que votre palais pourra espérer. Les produits de la mer sont bien sûr à l’honneur avec pêle-mêle de la poutargue, des calamars à la provençale, deshuîtres, des moules crues ou cuites, des crevettes ou encore des sardines grillées, voire des cacalau. Et avec ça, quelques poignées d’olives en accompagnement... Ah... Vous n’aimez pas les fruits de mer, et êtes plutôt sucré. La méditerranée est à l’honneur pendant les oursinades, son périmètre vous offrant des montecau, des cornes de gazelle, des fougasses d’Aigues-Mortes, des Amoretti, des navettes, des oreillettes...

JPEG - 113.3 ko

Mais il faut arriver tôt. Carry est réputée pour cette fête qui a franchi le demi-siècle, et la foule compacte qui arpente les stands le long du port ne laisse que peu à espérer pour les retardataires. Il faut arriver tôt pour pouvoir profiter.

JPEG - 48.6 ko

Si l’oursin se déguste voluptueusement sur un bout de pain beurré, à l’heure de l’apéro, les organisateurs ont prévu de quoi occuper les matinaux ce dimanche avec un marché à l’artisanat d’Art et la visite du groupe Lou Trelus qui est chargé de l’animation le long du port. Ces derniers vont se plier à l’exercice difficile de défiler au milieu d’une foule compacte, et de s’y faire la place nécessaire pour danser... La prestation est visiblement appréciée par un public qui s’arrête volontiers un instant pour profiter du spectacle de ce groupe de danseurs et musiciens. La fougue et la bonne humeur du Trelus est décidément contagieuse, les badauds participent volontiers à une farandole endiablée avant d’aller querir le precieux nectar rouge et orange...

JPEG - 106.2 ko

Il reste un dimanche cette année. Mais, pensez à venir tôt...

lundi 11 février 2008, par Eric Blanc, Magali Blanc

En images

1 Message

  • Les oursinades à Carry le Rouet Le 16 février 2009 à 12:34, par clairso

    J’ai participé, hier pour la deuxième année consécutive aux oursinades de carry le rouet avec un grand plaisir. Déguster avec des amis au soleil oursins et autres dans un cadre superbe....quoi de mieux un dimanche de février ! Mais ma curiosité me fait me demander d’où vient cette tradition et depuis quand existe-t-elle ? J’aimerai une réponse historique précise, afin de pouvoir écrire un feuillet dessus et je n’ai pas encore trouvé de réponse à ma question. Merci de votre aide clairso

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0