Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > Aramon, le Défilé de la Saint Martin 2008

Aramon, le Défilé de la Saint Martin 2008

Et Aramon de tourner les grandes pages d’un grand livre.

Avec son thème "A chaque Epoque son Costume", les organisateurs de cette grande fête se sont lancés dans une gigantesque épopée, celle de l’humanité, en remontant à l’âge des Cavernes pour revenir parmi nous à l’époque moderne.

Plus de 600 participants ont contribué à donner à cet inventaire à la Prévert une touche de magie à laquelle a adhéré le public venu en masse assister à ce défilé en costumes. Tout y était condensé : Néanderthal talonné par une décurie romaine, elle même précédant des nobles médiévaux... Et de siècle en siècle, on trouvait pêle mêle la Renaissance, la révolution, le XIXe, et pour finir les grands moments du XXe siècle : le French Cancan, la libération, les jupes plissées des années yéyé juste devant le "Flower power"...

Rien ne semblait manquer... Même les légendes immémoriales ont été invitées. Omniprésent comme le raton laveur de Prévert, un Faune déambulait gracieusement, sans syrinx malheureusement.

Pourtant, victime de son succès, les organisateurs n’ont pu tout envoyer. Des chars sont restés bloqués en raison de contraintes de sécurité hasardeuses eu égard au monde massé en centre ville...

Un petit tour a emmené les participants à l’autre bout de la ville avant un retour parmi les stands des artisans. Un détour qui, l’espace de quelques mètres, le long d’une route a permis des rencontres intemporelles entre des pages d’un livre pourtant éloignées, Une chatelaine du Haut Moyen-Age s’offusquant d’une jupe plissée, une traction-avant croisant un cueilleur d’olives du début du siècle. Loin du regard des badauds, ces rencontres d’un instant fugace rappellent qu’en fait de livres, ce défilé est une expression de la vie au jour le jour, le costume change mais l’âme reste la même.

Un instant de vie.

Trop vite fini, les participants s égayent ensuite en ville pour profiter des autres aspects de la fête, Artisanat d’art, produits de terroir, et anciens métiers dans le coeur du village. Aramon a vibré de différents sons pour la Saint Martin, comme un carillon bien accordé.

jeudi 13 novembre 2008, par Eric Blanc

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0