Accueil du site > Art > Le Costume > Les coiffes du costume contemporain

Les coiffes du costume contemporain

Michèle Fabre

Les femmes ont toujours joué avec leurs cheveux. Et sans la coiffure le costume d’Arles n’existerait pas.

Michèle Fabre nous a présenté une exposition-conférence sur les différentes coiffes du costume d’Arles contemporain de 1900 à nos jours.

Le costume varie selon les époques, les saisons, l’âge et la condition de la femme qui le porte. La coiffure suit donc cette évolution.

4 types de coiffe sont ainsi portées :

- en bonnet (pour les fillettes)

- en cravate (mouchoir de tête avec ou sans capeline, cravate blanche)

- en ruban (bleu marine, en couleur, vierginen)

- en gansée

En bonnet.

Tout d’abord commençons par la petite fille qui porte un bonnet blanc jusqu’à environ 7-8ans car on estime en règle générale que sa chevelure n’est pas assez importante pour supporter une coiffe en cravate. Côté vêtement elle porte un corselet sur une chemise, une jupe et jupon, un panty ou bien une tenue 1900 (robe et manteau).

En Mouchoir de tête

C’est une coiffe de travail constituée d’un triangle de 65cm de côté à petits motifs sur fond clair. Le mouchoir de tête se porte avec un costume de paysanne, blouse ou fichu de travail, jupe plis cannons, 2 à 3 jupons et tablier enveloppant. Il se pose sans dessus de coiffe car il remplit les deux fonctions c’est à dire dessus de coiffe et cravate.

En capeline

Nos étés sont chauds. Ainsi pour se protéger du soleil, les paysannes posent sur la coiffe (mouchoir de tête)une capeline. Elle se porte avec le costume de travail.

En cravate blanche

La cravate se porte de 7ans à tout âge. Elle est faite de mousseline de coton. C’est un carré de 65 cm de côté. On la pose soit sur un bonnet, soit sur un dessus de coiffe. Pour le deuil la cravate est noire. On l’a porte avec un costume en cravate simple. Jupe plis cannons, les jupons, tablier que l’on travaille légèrement, fichu avec galons ou simplement brodé.

En cravate endimanchée

Le costume en cravate devient élégant. La cravate blanche est brodée. La jupe est biaisée ou à plis plats, les jupons. Le fichu est brodé ainsi que le devant d’estomac. On porte un fichu de dessous et si l’on garde le tablier il est très travaillé.

En ruban

Le ruban est un signe de classe sociale. Il a un symbole politique ou religieux. Il distingue également l’âge de la femme. Les premiers vers 1830 sont en velours plein et colorés et proviennent de St Etienne. Les plus vieux sont unis. Puis apparaissent les motifs géométriques.
Vers 1846 l’inspiration est exotique jusqu’en 1870. Ils sont tout velours mais à motifs (pas de fond satin). On trouve aussi les rubans dit de Beaucaire (velours et bord moiré ou velours et bord satin). Ils sont souples et se porte avec le costume Louis Philippe. Lors du second empire on porte des rubans de transition qui proviennent toujours de St Etienne. Le fond est de satin l’on voit le motif par transparence sur l’envers. Ils mesurent entre 1,55m et 1,60m. Puis vient les rubans de Krefeld en Rhénanie, ils sont sombres sous Napoléon III et mesurent entre 1,60m et 1,70m. Certains motifs évoquent les fables de L Fontaine. On peut voir ainsi un renard sous une treille, un cheval, un cygne, ou un fer à cheval... Les colorants synthétiques apparaissent. Ils ont un fond clair et croissant de lune, on les appellent Vierginen de nos jours.

A partir de 1880 St Etienne reprend la même fabrication que Krefeld. Puis vers 1890 la mode est au ruban bleu marine. Ils sont raccourcis, ils passent à 90cm.

Au début 1900 la mode devient art nouveau, puis art déco. Les rubans Léo Lelée à motifs géométriques, deux lunes et la signature L.L sont en vogue. Ils proviennent de St Etienne vers 1926. Ils s’en retrouvent vers la région d’Avignon car Léo Lelée les a crée pour le Ruban de Provence.

De nos jours, les rubans sont fabriqués par Mr Vivier-Merle à Rozier en Donzy.

En ruban bleu marine

a) on le porte avec un costume dit du "désamour" avec une blouse ou chemiser et jupe biaisée. Le dessus de coiffe est simple

b) on le porte autant avec un costume contemporain simple qu’avec un costume habillé.

Le ruban Léo Lelée se porte avec le guidon court et surélevé. Jupe et fichu identique en coton.

Les rubans de couleurs se portent uniquement avec des costumes très habillés.

Les rubans vierginen sont réservés uniquement aux jeunes filles en costumes très habillés. Elles portent la pèlerine claire, fichu de tulle, fichu en soie

Pour le deuil, les rubans de moire se portent avec un costume sobre sans fioritures. Pour le demi-deuil les rubans noirs ont des motifs.

En gansée

La coiffe en gansée n’est portée que par la jeune fille. Le costume est riche, la pèlerine claire, la robe montante et la jupe est à traine

Merci à Michèle pour cet exposé. Nous, femmes du Pays d’Arles qui portons le costume, sommes toujours en quête d’informations en ce qui concerne notre costume et la façon de le vêtir au mieux.

vendredi 31 octobre 2008, par Magali Blanc

En images

3 Messages de forum

  • Les coiffes du costume contemporain Le 2 novembre 2008 à 21:43, par nethouna

    impeccable ! les gens qui ont besoin comme moi que les choses soient simples et claires sont servis ! Tiens au passage, j’entends à nouveau parler du fameux mouchoir de tête qui avait fait un peu débat, je me souviens, quand les groupes de Nîmes préparaient notamment la Sainte Estelle de 1990. Cette coiffe est donc bien validée et pas une vue de l’esprit. Je me souviens que les dames qui en parlaient étaient souvent dans des groupes situés au bord du rhône et de toute façon dans des régions plutôt viticoles ... avec la tenue de travail, tout se tient ! MERCI Michèle

  • Les coiffes du costume contemporain Le 13 novembre 2008 à 11:55, par mel-eva

    bonjour, je m’appelle mélanie. je m’habille depuis quelques années et je possede deux rubans ( 1 bleu marine et 1 noir) héritage d’une grande tante. je cherche à acquérir un ruban de couleurs et j’aurai aimé savoir où l’on peut joindre Mr Vivier-Merle ou Mr Ferrer pr en acheter un. je vous en remercie d’avance, bonne continuation au site.

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0