Accueil du site > Acteurs > Associations > Le vide grenier de l’Arlésienne

Le vide grenier de l’Arlésienne

A la recherche du mouton à 5 pattes

La manade Aubanel reçoit, pour la deuxième année, Atousud et son marché.

Il n’est encore que 8 heures du matin, et l’agitation règne déjà dans la salle. Chacune s’installe. Amusant début de journée, Il faut faire vite, vite, vite...
Plutôt le stand sera terminé, plus tôt on pourra faire le tour. Le tour des stands certes, mais surtout le tour des connaissances. Microcosme de la Camargue, la salle a été remplie via un appel sur un forum de discussion ; le net au secours des relations humaines, voilà une utilisation rassurante du clavier et de la souris.

Qu’y avait il à trouver dans cette salle ?

L’indescriptible fouillis d’un vide grenier ?... Pas vraiment, les stands sont montés avec l’attention et l’art de celles et ceux qui aiment ce qu’ils sont venus vendre. Beaucoup vendent ce qu’elles ont porté, fières et heureuses de donner ainsi une seconde vie à un costume qui dépérissait dans l’armoire. Lucie a ainsi vendu sa robe à une "gamine", à l’écouter parler de cette vente, on doute qu’il soit possible que l’acheteuse ait été plus contente encore de la transaction.

Pêle-mêle, les stands déroulent dentelles et galons, coupons de tissus, chapelles, fichus et accessoires divers. Et bien sûr quelques stands ont apporté des rubans...

Il est maintenant 9h40. Les stands sont prêts, les discussions vont bon train entre Fabienne, Nicole, Lydie, Patricia, Magali, Elodie, Lucie... Et les portes s’ouvrent. Vingt minutes avant l’heure. En effet, la foule qui se presse devant la porte est telle qu’on ne peut attendre. Si les portes restent fermées encore, il faudra filtrer les entrées à 10 heures. Un jour d’ouverture de soldes. A croire que les gardians ont bandi les gens jusqu’à la porte...

C’était prévisible dans le cadre d’une recherche de ce mouton à 5 pattes. L’introuvable, la merveille des merveilles... Il faut être là avant. Les 10 premières minutes sont frénétiques, une farandole passe presque sans s’arrêter devant chaque stand. Chacune attend de flasher sur "son" coup de coeur. Puis les choses se calment et la place du marché change de dimension, trouve son atmosphère. Et quelle atmosphère, tout le monde se connaît plus ou moins, met enfin un visage sur un pseudo, tisse son réseau de connaissances, et chine, fouille et farfouille à la recherche du point final d’un costume, ou du tissu qui accompagnera cette dentelle. Et de refaire un tour, ce tissu là bas irait bien avec cette chappelle ici, ou cette dentelle là...

L’oeil est exercé... On analyse la qualité des pièces, l’état de conservation des aubes, l’opportunité des accessoires. En cas de doute, on se tourne invariablement vers les expertes, qui acceptent de bonne grâce de décrire, former, renseigner, enseigner même. Lydie, Nicole et Fabienne se prêtent au jeu ayant un mal fou à enfin faire un tour pour elle...

L’après midi sera plus calme. Dans la quête de l’élément rare, la foule est venue à l’ouverture. Pour autant le temps n’a pas paru plus long tant la compagnie était bonne.

Un premier bilan de la journée ?

Difficile. Peut être le forum attaché à cet article en dira plus. Il a semblé "vu de derrière le stand" que les éléments de constitution de costumes sont partis mieux que les accessoires. Comme si, en cette période, ces dames n’en étaient qu’à imaginer leur futur costume et attendait de le voir fini pour l’agrémenter et l’accompagner. Sentiment purement personnel... Mais qui signifie, s’il se confirmait, qu’un même évènement organisé au début du printemps serait totalement différent.

A suivre...

mardi 6 novembre 2007, par Eric Blanc, Magali Blanc

En images

3 Messages de forum

  • Le vide grenier de l’Arlésienne Le 8 novembre 2007 à 21:57, par nadine CADIERE (Clemathi)

    je suis une des trois organisatrices du Vide Grenier et une des trois responsables de l’Association ATOUSUD. Votre descriptif m’a énormément plu et j’étais en train d’écrire mon compte rendu que je dois envoyer à camargue.fr où nous avons un site Les photos aussi sont très parlantes et je voudrais vous demander la permission de mettre votre résumlé de la journée, tel que vous l’avez décrite et quelques unes de vos photos, sans oublier, bien sûr de faire référence à la paternité de ce commentaire. J’attends votre réponse jusqu’à demain sinon tant pis, j’essaierai de faire aussi bien. Dans tous les cas, je vous remercie, car nous avons mis tout notre coeur à la préparation et l’encadrement de cette journée. A bientôt Nadine Trésorière ATOUSUD

  • Le vide grenier de l’Arlésienne Le 19 novembre 2008 à 22:20, par angie

    j’aimerai savoir la prochaine date de ce vide grenier, ou d’un autre daans une autre ville je m’habille depuis peu et j’aimerai agrandir mon placard merci

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0