Accueil du site > us et coutumes > Cortèges et Processions > L’hommage à Angèle Vernet, Reine d’Arles

L’hommage à Angèle Vernet, Reine d’Arles

" Angèle Vernet première Reine d’Arles, fleur de notre Camargue fut élue en 1930, pour la célébration du centenaire de la naissance de Frédéric Mistral.
Elle sera accompagnée par le Marquis Folco de Baroncelli pendant de nombreuses années ainsi que pour son mariage, en 1936, en la primatiale Saint Trophime.
La reine incarnera l’arlésienne mythique, imaginée par le comité des fêtes afin d’être symboliquement la sœur de cette héroïne Mistralienne qu’est Mireille.
Angèle, emblématique Reine parmi les reines ; exemple pour certaines d’entre elles restera pour toujours cette fille de Camargue et de Crau. Charmant tout un pays et bien au-delà par sa fraîcheur, puis par sa détermination à donner à ce costume d’Arles un rayonnement et un anoblissement qui resteront pour l’éternité attachés à sa légendaire élégance.

Angèle notre première reine élue à vie, eut un règne de 17 Ans."

Dix-sept ans de règne, traçant un sillon que nombre de jeunes filles ont ensuite imprimé de leur marque.

Aujourd’hui la reine d’Arles est Astrid Giraud, XXIème du nom. Autour d’elle se sont réunis nombre des reines qui ont un jour porté cette couronne et ont ainsi symbolisé la Mireio de Mistral, l’Arlésienne majuscule.

L’aura dont bénéficie encore aujourd’hui la reine d’Arles est dûe à Angèle certes, mais à toutes les 21 demoiselles qui ont su donner un peu d’elles à cette fonction d’ambassadrice de la culture provençale et arlésienne.

Autour d’Astrid, chacun reconnaît "sa reine" : Henriette Bon IV° Reine d’Arles, Annie Bérard V° Reine d’Arles, Nicole Michel VII° Reine d’Arles, Elisabeth Ferriol IX° Reine d’Arles, Géraldine Barthélémy XII° Reine d’Arles, Sabine Mistral XVI° Reine d’Arles, Aurore Guibaud XVII° Reine d’Arles, Florence Disset XVIII° Reine d’Arles, Nathalie Chay XIX° Reine d’Arles, Caroline Serre XX° Reine d’Arles, Astrid Giraud XXI° Reine d’Arles.

Autour de ce coeur royal, quantité de demoiselles d’honneur parfont le tableau, et encore au delà nombre de filles et femmes ont tenu à être là, à s’habiller pour l’occasion. Elles sont toutes arlésiennes et il n’y a qu’une reine ce jour comme le rappelle Elisabeth en déposant une couronne de fleurs blanches sur la tombe d’Angèle au cimetière. Celle-ci est assise au bord d’un nuage, et regarde tendrement ses filles lui rendre hommage un jour de Sainte Angèle.

Elisabeth Ferriol, présidente de l’amista dis arlatenco est émue. L’appel de l’association des reines d’Arles a été entendu et nombre de femmes et jeunes filles d’Arles les ont rejointes pour cette célébration.

Une journée sous le signe du souvenir sans nostalgie pourtant. Il y a toujours une reine d’Arles au balcon de la Mairie, le symbole est bien vivant et toujours souriant.

dimanche 27 janvier 2013, par Elisabeth Ferriol, Eric Blanc

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0