Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > Fête des Olives de Mouriès > 38ème Fête des Olives vertes de Mouriès

38ème Fête des Olives vertes de Mouriès

JPEG - 37.4 ko
1

Le troisième dimanche de Septembre est consacré à la fête des olives à Mouriès, première commune oléicole de France. Pour la 38ème année, tout le week end a été consacré à la salonenque, l’olive qui, à cette saison, se consomme cassée.
Le premier temps fort de cette fête se déroule dans l’après midi du samedi, avec le concours mondial des casseurs d’olives. Le jeu consiste à casser, et non écraser un maximum d’olives en trois minutes. Le respect du fruit est important, une olive écrasée est inutilisable comme olive cassée.
Cette année, le trophée a été emporté par Alice Roggiero catégorie femmes, Georges Suraci chez les hommes, Olivier Lereste chez les ados et Laurie Granier chez les enfants.

Osco.

Le dimanche est consacré au traditionnel défilé, qui cette année a brillé de mille feux. Pas moins de 25 formations dont 6 Attelages dont la toujours très attendue Calèche à huit ressorts tirée par les 6 frisons hollandais de Mr Dubois.

Les groupes sont venus des quatre coins de la région : Tarascon, Maillane, Eyguières, Eygalières, Istres, Fréjus, Nimes, Gémenos, Montfavet, Arles, Saint Remy, Les Baux, Aix en Provence, Martigues, Saint-Etienne du Grès et Mouriès bien évidemment...

Le public ne s’y est pas trompé, venu en masse pour applaudir le faste extraordinaire de ce long cortège organisé par le comité des fêtes.

Et la fête de finir sur une course camarguaise dans les arènes André Blanc. En terre de bouvino et dans un plan dessiné par le Marquis, comment pourrait il en être autrement...

Une finale du trophée des olives vertes pleine de Vie avec un Estreloun puissamment barricadier qui emporte les votes du jury et gagne ce trophée chez les noirs, alors que les blancs ont vu Marquier gagner le trophée et Moutet devenir le meilleur animateur de la journée.

Décidément, Mouriès tient avec cette fête un véritable trésor, vert évidemment.

mardi 21 septembre 2010, par Eric Blanc, Pierre Madec

En images

2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0