Accueil du site > us et coutumes > Les fêtes d’Arles > Le XXIVe règne > Fête d’Arles 2021

Fête d’Arles 2021

Notre rythme de vie actuel est soumis à l’accélération, toujours plus vite, toujours plus de compétition, toujours plus de consommation, toujours plus de tradition. Et puis il y a eu cette pause mondiale d’un an et demi. Pas de Fêtes d’Arles en 2020 et l’incertitude pour 2021. Une pause, le temps de reprendre notre souffle et de nous rendre compte qu’au final cette accélération nous fait certes avancer mais nous fait aussi et surtout oublier l’essentiel.

L’essentiel.Qu’est donc l’essentiel au niveau de la Tradition ?

Où se trouve donc les priorités, les incontournables, les éléments primordiaux qui sont les racines de cette tradition que l’on a mis à toutes les sauces pendant cette accélération au risque de se perdre et de ne plus savoir au final quelles sont ces racines, ces fondements, cet ancrage à notre terroir qui ont finalement surmonter cette pandémie.
Ce week-end nous fêtons, célébrons ce qui nous lie, nous maintient, nous soutient.
Il y a eu tout d’abord pour certains d’entre nous la répétition aux arènes mercredi et là, lorsque l’on s’avance dans le tunnel ce que l’on ressent c’est ce frisson de plaisir de se retrouver parmi ces pierres qui nous transmettent toute cette énergie nourrie de 2000 ans d’histoire.
On se sent à notre place, on sait pourquoi on se retrouve là. Et puis le vendredi soir les groupes se retrouvent pour la pégoulado, on revoit les personnes, on ne s’est plus regroupé ainsi depuis 1 an et demi. Avec joie et enthousiasme chacun reprend sa place, retrouve les gestes. On se prépare pour le défilé. Tout le monde prend vraiment plaisir à relancer, à remettre en route le mouvement de la Tradition. Le public est présent lui aussi, et apprécie de voir et de recevoir cette ambiance simple et chaleureuse d’un peuple heureux de se retrouver. Ce dimanche est particulier, nous avons tous et toutes pour la grande majorité vécu un certain nombre de fêtes du costume. Mais celle-ci à une saveur particulière car c’est une année d’élection et de passation de fonction entre le 23ème règne envers le 24ème. Le 23ème règne a du poursuivre une année de plus, et le futur 24ème a dû patienter, le temps que l’on puisse surmonter cette pandémie qui nous a coupé l’élan et mis à l’arrêt durant plus d’une année. Nais et ses demoiselles d’Honneur peuvent ainsi aujourd’hui remettre le flambeau de la tradition au 24ème règne. Pour ce passage, les éléments ont décidé de nous faire un rappel pour nous dire de faire attention et de ne pas repartir trop vite, pour prendre le temps d’apprécier vraiment ce que nous vivons. La pluie est venue imposer un coup de frein à cette journée. Alors sur le coup, frustration, doute, peur de ne pas pouvoir faire la journée ont laissé la place à la joie, l’émotion, au plaisir d’assister enfin à cette magnifique passation. Nos Reines Nais Lesbros et Camille Hoteman nous ont gratifié de deux très grands discours. Nous avons la chance de pouvoir compter sur des jeunes femmes ayant conscience de l’importance de leurs fonctions au sein de notre communauté, des valeurs de transmissions, de conserver et de faire évoluer sans dénaturer aucunement cette force vive qui anime "nos traditions". Leurs demoiselles d’honneur ont elles aussi pleinement ce rôle à jouer car il ne peut y avoir une reine sans demoiselles d’Honneur. Elles sont les tuteurs de le Reine qui sait qu’elle peut ainsi se reposer sur elles. Ensemble elles développent une synergie qui permet de faire avancer nos coutumes. Nais Lesbros, Lucie Barzizza, Laura Bernabé, Amandine Sabatier merci pour tout ce que vous nous avez donné pendant ces 4 années, merci aussi à vos familles :père, mère, soeur, frères... qui ont œuvré dans l’ombre et sans qui le résultat ne serait pas aussi accompli. N’oublions pas les petits amis qui doivent patienter, ne pas se montrer, mais toujours encourager, soutenir et vivre au rythme des sorties de leur chérie. A vous jeunes hommes que l’on oublie souvent on doit aussi reconnaissance et remerciements. Camille Hoteman, Amandine Valérian, Pauline Valette, Clémence Fabre, Manon Alexandre, Marie Cholvy à vous maintenant de remplir les pages qui vont s’ouvrir au fur et à mesure que votre règne va évoluer. N’oubliez pas de ralentir, de prendre le temps d’apprécier, de vous apprécier, de trouver dans les moments les plus simples, les plus grandes joies d’être le 24ème règne.
Cette joie n’est pas de posséder les plus beaux bijoux ou rubans, les plus riches soies et dentelles, non c’est d’avoir de la gratitude envers vous même et vos compagnes de route, d’avoir la patience d’être avec l’autre, de vous écouter les unes et les autres, de vous soutenir, d’accepter l’imperfection de soi et celle des autres. Enchantez chaque jour de votre règne et semez des graines de tradition tout autour de vous.

Les Discours

samedi 10 juillet 2021, par Magali Blanc, Pierre Madec

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0