Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > Li Mireieto > Li mireieto 2013

Li mireieto 2013

La tradition se grave dans le marbre...

Sous le haut patronage de la Venus d’Arles, fière de ses deux millénaires d’exitence, les chatouneto du pays d’Arles sont venues cette année encore inscrire leur nom au cartabeu de la plus récente des traditions de ce terroir.

Créées en 2010 par le comité des fêtes d’Arles, li mireieto célèbrent un rite de passage de l’enfant à la jeune demoiselle. Par le symbolisme du changement de coiffe qui accompagne cette transition, ces petites filles marquent leur attachement à ce costume et aux valeurs qui lui sont liées.

Ainsi, en 2013 et pour la 4e fois, elles sont venues de tout le pays d’Arles des Bouches du Rhône à l’Héraut pour participer à cette cérémonie lors de laquelle un diplôme leur est remis.
Pour ces gamines, des "ateliers" avaient précédé cette journée, une mise en condition pour leur faire embrasser toute la dimension de "la tradition". Elles avaient notamment rencontré la Vénus d’Arles au Musée de l’Arles antique le 11 Septembre, avant de partir à la découverte des monuments de la ville d’Arles le 16 novembre. Enfin, dernière journée consacrée à la transmission de cette passion, quatre ateliers avaient familiarisé les petites avec les santons, les 13 desserts et bien sûr... la coiffe.

Enfin elles sont "prêtes" en ce deuxième dimanche de décembre pour cette transition, accompagnées par leur marraine, mais aussi et de plus en plus d’une année sur l’autre par leur parrain. L’entrée des hommes dans cette tradition purement féminine qu’est le costume est un signe fort de la dimension familiale de celle-ci.
Quarante sept jeunes filles ont donc pris la cravate. Elles ont ensuite posé pour une photo souvenir, puis ont arpenté les rues de la ville pour une farandole endiablée aux pieds du maître. Effet de lumière ou mirage poétique, on aurait cru voir sourire le chantre de Maillane en écho aux rires des enfants.

Enfin Mr le maire les a reçues avant de les laisser repartir pour la primatiale Saint Trophime... comme chaque année pouvons nous affirmer maintenant, tant le programme est comme la vénus d’Arles inscrit dans la pierre.

samedi 14 décembre 2013, par Pierre Madec

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0