Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > Saint Vérédême > Saint Vérédème (660-722)

Saint Vérédème (660-722)

D’après la tradition provençale, Vérédème d’origine grecque, se rend en Gaule pour y mener une vie d’ermite. C’est à l’endroit où s’élève la ville d’Eyguières que Vérédème aurait fait sa 1ère halte, puis à Verquières (entre Orgon et Château-Renard) Voulant s’éloigner de la dévotion des bergers de la Crau qui ont très vite reconnu en lui la sainteté, il s’enfonce toujours plus loin dans la nature, cherchant la solitude qu’il trouve enfin près du Gardon. Il s’établit dans un grotte à Sanilhac (dans le Gard) qui s’ouvre sur la vallée du Pont du Gard. On peut être ermite et apprécier une belle vue, sauvage et impressionnante. Il fait des miracles en chassant la stérilité qui régnait dans la région, et en guérissant les malades. Il rencontre saint Gilles, un compatriote qui s’installe dans un grotte voisine pendant 2 ans. En 700, saint Agricol, évêque d’Avignon voyant l’heure de sa mort approcher choisit pour successeur Vérédème qui assuma sa charge tout en gardant des habitudes d’ermite, de frugalité et de pauvreté. Il est aujourd’hui le saint patron des bergers de la plaine de la Crau et est invoqué contre la grêle et la sècheresse. Saint Vérédème est fêté le 17 juin (jour de sa mort) selon le calendrier liturgique, mais pour Eyguières, c’est le 2ème dimanche d’août. A cette occasion, 5 jours de fête sont organisés : aïoli et pieds paquets pour les gourmands, Concours de pêche, de boules et de tirs pour les sportifs, abrivado, courses camarguaises et défilé pour les traditions, feu d’artifice final pour clôturer 5 jours de « voto ».

Pour en savoir plus sur la légende de Saint Vérédème : http://www.nemausensis.com/Germer_D...
A lire aussi l’article de 2013 : http://www.tradicioun.org/Quand-Eyg...

jeudi 14 août 2014, par Monique Gauthier, Nadia Nougaret

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0