Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > La Maio > Estelle XXXIème Maio de Fourques

Estelle XXXIème Maio de Fourques

Il est de coutume dans le village de Fourques, de maintenir une très ancienne et belle tradition qui fête la jeunesse : La Maio. Et cette année pour la 31ème fois le monde afflue dans ce village de Terre d’Argence.
La Maio cette année, c’est Estelle Farrugia, elle est accompagnée de Fanny Maurin sa demoiselle d’honneur. La belle de Mai est attendue par les gens de tradition, par les villageois. Car au-delà du côté festif, la charge de la Maio est importante pour une si petite fille. Elle vit un rite de passage qui va la porter tout au long de l’année, la former, qui va lui permettre d’avancer gentiment et gaiement vers une étape encore plus grande dans sa vie de tradition, le port de la cravate. La Maio va représenter son village lors de certaines grandes fêtes, comme lors de la pégoulado, de la fête du costume, de la fête des olives vertes etc...
Cela ne se voit pas forcément de l’extérieur mais le rite initiatique est bien présent. IL est le passage qui permet à l’enfant de quitter le bonnet pour coiffer la cravate. Et l’on sait en Pays d’Arles, ho combien elles sont impatientes, toutes ces belles petites, de quitter le bonnet de la petite enfance, pour porter cette belle cravate. C’est pour cela que le rôle de la Maio est si important. Pour rappeler, qu’il faut prendre le temps, le temps de grandir, le temps d’apprendre à se tenir, le temps de voir, d’écouter etc... pour ensuite, franchir encore une étape.

Cette année est marquée par un évènement qui a son importance, puisque nous célébrons l’anniversaire de la disparition de notre maître, le grand Frédéric Mistral. Le village de Fourques a décidé de s’associer aux nombreuses cérémonies qui commémorent l’évènement. Et il fut décidé de rendre hommage au grand homme en s’associant à la fête de la Maio. Le Capoulié du félibrige a tenu à être présent en dépit d’un calendrier surchargé, ainsi que Mr Gabriel Brun sèndi du Languedoc-Roussillon et David Ribes mestre d’obro du Félibrige. Tous trois nous offrent un bel hommage au pied d’un buste du maître qui a été posé juste avant la cérémonie.

Mais assez parlé, voici quelques photos et les discours pour immortaliser cette belle journée.

mardi 6 mai 2014, par Magali Blanc

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0