Accueil du site > us et coutumes > La semaine Sainte > les rameaux

les rameaux

Lorsque nous étions enfants nous nous régalions quand nous dégustions les friandises qui garnissaient notre rameaux.

Lors de la bénédiction des rameaux, il est de coutume que les enfants apportent un rameau sur lequel sont attachés des friandises, des petits jouets et sur le haut une orange confite qui termine le rameau. C’est en général le parrain et la marraine qui les offrent. Garçons et filles, nous amenions nos branches à bénir. Mais dès la messe terminée nous commencions à manger les friandises. De nos jours quelques chocolatiers Marseillais préparent encore les rameaux pour les enfants et j’ai pu ainsi en offrir un à mon fils qui était tout content d’avoir son "petit arbre à chocolat"comme il disait.

Pour la messe, on utilise des rameaux d’olivier, de laurier, de buis... Le rameau béni se garde d’une année sur l’autre. On le place au dessus du lit ou bien on s’en sert pour bénir le mort, lorsque un décès survient dans la famille. La tradition veut que l’on ne jette pas le rameau de l’année passée. Soit on le fait bruler ou bien on l’enterre dans le jardin.

Il est de tradition de manger des pois chiches pour le repas des rameaux. Ne pas en avoir ce jour-là c’est prendre le risque de manquer de tout pour le reste de l’année.

Le vent du jour des Rameaux dure toute l’année. Quand il souffle le jour des Rameaux, le même vent souffle toute l’année. Le vent qui bat les Rameaux, bat pendant neuf mois de l’année. Quand la bise souffle pour les Rameaux, les vers à soie sur les genets montent si bien qu’ils donnent joie. Quand il pleut sur les Rameaux il pleut sur la faux

mardi 28 février 2006, par Magali Blanc
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0