Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > La Maio > Chiara, XXXIIe Maio de Fourques

Chiara, XXXIIe Maio de Fourques

Pour passer le Rhône , il faut être deux...♫ ♫ ♫ Pour bien le passer ,il faut savoir danser ♫ ♫ ♫....entendez vous ce chant juvénile nous venant de terre d’Argence ?

Il nous a fallu en effet traverser le Rhône, puis le petit Rhône. Cette douce mélopée nous a mené j’usqu’a FOURQUES ou tous les enfants de Provence étaient accourus pour participer au couronnement de CHIARA la 32ème MAIO, manifestation bien connue que l’on doit à l’Escolo d’Argenço. Il faut remonter à l’antiquité pour retrouver les origines de cette tradition. A l’arrivée du printemps les grecs honoraient déja Maïa la déesse nourricière et de la végétation . Une tradition qui a laissé des traces dans la toponymie d’un quartier de Marseille : " La belle de Mai " . Mais écoutons Mr Gilles DUMAS le 1er Magistrat de la commune dans des extraits de son allocution : " En Arles , pour présenter la Reine Lou Conse dispose d’une formule magique en cinq mots [1] Mais ici il en faut davantage . Le joli mois de Mai nous fait l’offrande d’une nouvelle Maïo : Chiara Barbieri (...). Avec la petite Maïo nous sommes reliés aux temps antiques , celui des vestales incarnant la pureté, l’absolu , en opposition au monde ordinaire ou tout se mêle , s’érode au vent des nécessités . Voila deux jours nous commémorions la fin d’une époque monstrueuse qui vénait d’anéantir 60 millions d’êtres humains . Aussi cette cérémonie de présentation de la Maio ne prend que plus de sens , placée sous l’idéal de l’innocence , de la paix , de la famille , car la violence , face noire de l’humanité est toujours présente (...).Dans son vétement blanc , la Maïo nous dit l’innocence de l’enfance , la pureté des sentiments , de l’éspérance de la jeunesse (...). 8 Gentille Maïo, entre les pampres et les roseaux , les salicornes et la saladelle , tu devra courir vers le soleil.
Douce Maïo tu sera la porte qui garde nôtre héritage , la terre ou dort nôtre race (...).
Maïo , voici ma prière : Gardes nous la poésie de la vie . Soit forte comme le Mistral qui qui soulève les pierres (...).
Gramaci a touti . Vivo l’Escolo d’Argenço . Vivo la Maïo . "

dimanche 17 mai 2015, par Pierre Madec

P.-S.

L’ensemble du reportage est à retrouver sur
http://www.provencetraditionsphotos...

En images

Notes

[1] Pople d’Arle, veici ta rèino
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0