Accueil du site > us et coutumes > les alyscamps

les alyscamps

C’est une nécropole qui fût le point de départ pour les pèlerins qui se rendaient à St Jacques de Compostelle.

La légende raconte que la nuit de la Toussaint, le Christ venait célébrer la messe des morts aux Alyscamps.

JPEG - 75.5 ko

St Trophime qui fut le premier évêque d’Arles, vit le Christ bénir le cimetière des Alyscamps. A partir de ce moment là, un grand nombre de chrétiens voulurent être ensevelis dans ces lieux ainsi bénis.

Les riverains du Rhône avaient comme coutûme de placer leurs morts dans des tonneaux enduits de poix. Ils y joignaient une petite boîte avec l’argent des funérailles. Les tonneaux voguaient ainsi jusqu’à Arles où ils étaient recueillis pour que les défunts puissent être ensevelis au cimetière des Alyscamps. La nuit l’on apercevait sur le fleuve les lueurs des bougies placées sur les bords des tonneaux. Cela inspirait la crainte et personne ne se serait permis de dépouiller les morts. Les malhonnêtes qui auraient osé un tel geste, se seraient retrouvés très certainement maudits. Personne ne voulait prendre un tel risque.

JPEG - 87.7 ko
mercredi 23 novembre 2005, par Magali Blanc
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0