<< Retour

Noel en provence

lundi 8 novembre 2004, par Magali Blanc


La météo était aussi importante à l’époque, que de nos jours. Du temps dépendait l’avenir des récoltes, et en cas d’intempérie,les paysans n’avaient aucune assurance pour les soutenirs en cas de besoin.

Ce temps fort de l’année a suscité maint proverbe.

Nouvè senso luno,
De tres fedo vèn en uno. (Noel sans lune, de trois brebis il n’en restera qu’une)

Nouvè au fiò, Pasco au jo
Nouvè au jo, Pasco au fiò. (Noel au feu, Pâques au jeu, Noel au jeu, Pâques au feu)

De Nouvè i rèi
Li jour crèisson d’un pèd de rèi. (De Noel à l’apiphanie les jours croissent d’un pied de roi)

Es pas tout l’an Calèndo. (Ce n’est pas toute l’année Noel)

Calèndo gelado
Espigo granado. (Noel gelé épis riches en grains)

Quand Calèndo es lou divendre
Pos semena dins li cèndre (Quand Noel tombe un vendredi tu peux semer dans les cendres)

Quand Nadau es un dimenche
De fiéu e de candelo noun t’eschenge (quand Noel est un dimanche ne te défait ni de fil ni de chandelle)

Calendo à l’oubscur
Agland per lou segur (A Noel temps obscur récolte de glands sure)

A Santo Luço
Leis jours creissoun
Dou saout d’un puço (A la Sainte-Luce les jours croissent du saut d’une puce)

Eis avènt
Plueio, vènt
Efre couiènt (durant l’Avent pluie et vent et froid cuisant)

En hiver, partout plou
En estiou ounte Diou vou (en hiver il pleut partout en été où Dieu le veut


Dans la même rubrique
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -