<< Retour

L’aigo boulido

Nicole Niel

mardi 27 novembre 2007, par Magali Blanc


L’aigo boulido c’est le remède de grand-mère par excellence. A prendre pour les fêtes de fin d’année.

- Mettre de l’eau salée, environ 1l, dans une casserole et ajouter 5 à 6 gousses d’ail laissées dans leur peau mais éclatées.

- Porter à ébullition et laisser cuire jusqu’à ce que les gousses soient tendres.

- Ajouter un bouquet de sauge fraîche.

- Couper le feu et laisser infuser un moment.(il est possible d’ajouter une feuille de laurier et quelques graines de fenouil)

- Verser la soupe sur quelques tranches de pain rassis imprégner d’huile d’olive.

Chaque coin de la Provence a sa façon particulière de la préparer. IL est possible d’y rajouter une feuille de laurier, quelques graines de fenouil, d’écraser les gousses d’ail et les incorporer à la soupe. Certains y font cuire quelques petites pâtes, ou encore d’y casser un oeuf. On peut à volonté y ajouter du fromage râpé. Cette soupe dont l’origine remonte à l’antiquité est une véritable médecine ou se joigne les vertus de l’ail et de la sauge. Elle peut constituer avec avantage le souper léger qui suit un repas de midi trop copieux ou trop arrosé. Elle fait merveille les lendemains de fête.


Dans la même rubrique
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -