<< Retour

Rencontres internationales de Flûtes et tambourins

mercredi 25 juillet 2007, par Eric Blanc, Magali Blanc


Arles reçoit le Festival du Collectif Prouvènço entre le 16 et le 22 juillet. Le festival a commencé lundi avec un concert d’André Chiron et Coco Briaval, s’est poursuivi Mardi avec un oratorio, et hier avec les 3èmes rencontres internationales de Flûtes et Tambourins.

Deux formations, deux styles, un même but. L’ensemble musical provençal Bernard Rini de Plan de Cuques et Les Bufalodre , des catalans de Valls, ont rivalisé de virtuosité lors de leurs concerts respectifs dans la cour de l’archevêché.

Un colloque l’après midi a permis aux provençaux de mieux connaître leurs homologues catalans. Les Bufalodre sont ’ la Cobla de Tres Quartans’, trois musiciens jouant de 4 instruments :

  • Francesc Sans : sac de gemecs
  • Iris Gayete : flabiol i tambor
  • Dani Carbonell : Tarota
JPEG - 45.3 ko
Iris Gayete : flabiol i tambor
JPEG - 42.2 ko
Francesc Sans : sac de gemecs
JPEG - 39.8 ko
Dani Carbonell : Tarota

Le Flaviol est une flûte qui se joue de la main gauche comme le galoubet, la main droite jouant du tambour, ou tamborino, le ’sac de gemecs’ (sac de lamentations) est une cornemuse, et la Tarota est une sorte de hautbois ou graille languedocien. En marge des fêtes qui font vibrer toute la Catalogne, comme la fête dieu ou la Saint Jean, l’ensemble formé par ces trois catalans anime fêtes et sorties, à l’image de ce que nous pouvons voir ici.

Durant une heure, les musiciens décrivent, expliquent leurs instruments, leurs spécificités, les différences de jeu selon les régions... Un vrai plaisir. Les provencaux ne résisteront pas à essayer la flute ou le hautbois... Personne ne se risquera pourtant à gonfler la panse de la cornemuse.

Le colloque n’était qu’une mise en bouche.

Deux concerts sont prévus dans la cour de l’archevêché. Les cuquois commencent. Ils ont fondé leur ensemble en 1988. Ils jouent des pièces anciennes de différentes époques du Moyen Age au 19ème siècle, des pièces retrouvées et des morceaux contemporains. De formidables musiciens qui font découvrir à l’auditoire la richesse de leur répertoire qui commence sur un rigaudon et finit sur une polka. Entre les deux sont exécutés un menuet, une marche, un branle, une aubade, une serenade et tant encore. Un seul regret, c’est passé trop vite. Les galoubets, assistés de percussions et flûtes à bec d’une étonnante diversité, du clavier ou clavecin rivalisent de joie et de virtuosité.

JPEG - 62.9 ko
Ensemble Bernard Bini

Derrière eux, les Bufalodre sont à l’aise. Leur répertoire est totalement différent, les sonorités de leurs trois instruments se complètent merveilleusement, les rythmes sont endiablés... Ils nous entrainent dans leur voyage, nous servant de guide pour découvrir la Catalogne et les Baléares. Les pièces s’enchainent aussi magistralement que précédemment. Sardane, Fandango, Danses diverses... Francesc fait l’effort de présenter en français chaque morceau. Il décrit les occasions qui servent de prétexte aux oeuvres, la façon dont elles ont été modifiées au cours des siècles, ou encore les raisons qui poussent à lutilisation ou non de la Tarota. Plus qu’un concert, un voyage initiatique.

JPEG - 49.3 ko
Bufalodre

Un dernier air... Trop vite terminé.

Retrouvez ces musiciens sur leur site Web : L’ensemble musical provençal Bernard Rini et les Bufalodre

Un festival aux accents différents variés. Un certaine image de la Provence, accueillante, chaleureuse et heureuse de partager. La Provence qui chante...

Le festival possède un site http://www.festenau.com


Portfolio
Iris Gayete : flabiol i tambor Francesc Sans : sac de gemecs Dani Carbonell : Tarota Ensemble Bernard Bini Bufalodre

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -