<< Retour

Eugénie 38e maio de Fourques

lundi 9 mai 2022, par Eric Blanc


Les rires des enfants animent les rues de Fourques. Ce n’était plus arrivé depuis un moment.
Pour autant, si les contraintes ont contrarié deux ans durant le gramd moment de l’association, elles ne l’ont pas arrêté. Durant le confinement, Chloé est devenue la première maio 2.0, apprenant son élection en visioconférence, comme l’a souligné Patricia, présidente du groupe. Chloé a ensuite accepté de prolonger son mandat d’un an, lui permettant ainsi de faire ces jolies rencontres que le confinement rendait impossible.

AUjourd’hui, Chloé ceint la couronne de fleurs sur la tête d’Eugénie devant un parterre qu’on a rarement connu aussi fourni. Que de monde pour cette occasion. Cette fête est celle de l’enfance, de la pureté, de l’insouciance. L’Escolo a invité les groupes de tradition qui ont une section enfantine active.
Quel plaisir de retrouver ainsi L’étoile de l’avenir, Canto Cigalo, l Cardelina, la Farigoule, Pichoto Camargo, Flour d’immourtalo, li coudelet dansaire, le moulin de Bretoule. Quatre petites maio, venant de Bollène et du Pontet viennent célébrer Eugénie. De leur côté, nos ambassadrices ne rateraient cette journée pour rien au monde. La reine d’Arles et ses demoiselles d’Honneur Amandine et Manon, la demoiselle des moulins et sa demoiselle d’honneur, la Reine du Ruban, la damiselo dou Casteu, la dame de Saint Rémi sont présentes, posant un regard plein de bienveillance sur cette journée de tradition, une tradition qui nous renvoie à l’important : Maintenir et Transmettre. Tout est là. La modernité de cette fête n’est plus à démontrer. Dans un monde qui semble marcher sur la tête, devant les conflits et horreurs des événements, l’enfance et sa pureté sont plus que jamais un espoir pour demain. "Maintenir doit avoir du sens, et le véritable sens est à rechercher dans ce que nous allons laisser derrière nous demain." rappelle la présidente de l’escolo. Cela fait donc 39 ans que l’escolo élit sa maio. rappelle à la ville et au monde que l’important est sous nos yeux. Nos enfants sont notre avenir, vivant. Dans ce monde éphémère et jetable, cette Maio représente le fil rouge du destin, ce lien entre hier et demain, une raison de croire que nous sommes toujours des humains et que d’autres valeurs, vraies celles ci, existent et doivent être maintenues, portées haut et fort.

Eugénie sourit. "Bon sang ne saurait mentir..." ajoute Patricia. Sara, sa mère la regarde, fière et attendrie. Faustine sa soeur lui remet le bouquet, et Frédéric, son père, remplit sa mémoire et celle de son téléphone de ces instants magiques.

La journée est magique, on en oublie les préoccupations du monde moderne pour retomber dans l’insouciance de l’enfance, quand la couleur d’un stylo pouvait encore ruiner une journée.

N’oublions jamais que nous ne sommes tous que des enfants qui ont grandi, souvent trop vite.

Osco per Eugénie, 38e maio de Fourques.


Portfolio

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -