<< Retour

La Saint Louis à Aigues Mortes

mercredi 27 août 2014, par Nadia Nougaret


Aigues Mortes doit beaucoup à Saint Louis et elle s’en rappelle tous les ans, à la fin du mois d’août.

Louis IX, fils de Blanche de Castille et de Louis VIII, fait le vœu de partir pour la croisade après une guérison « miraculeuse ». Pour ne pas dépendre des marines italiennes, il s’intéresse à ce petit bout de son royaume qui lui permet d’avoir un accès à la mer Méditerranée. Il obtient les terres de l’abbé de Psalmody lui donnant en échange une condamine (une terre près de Sommières), une exemption du paiement de la gabelle et d’autres avantages pour les habitants de la ville. Il ordonne la construction de la tour Carbonnière puis de la tour de Constance et enfin des remparts qui ceinturent la ville. Saint Louis part deux fois, pour la 7ème et la 8ème croisade durant laquelle il trouve la mort.

C’est le départ de la 7ème croisade, en août 1248 que la ville a mis à l’honneur cette année. Le bon roi accompagné de sa femme Marguerite de Provence, de ses frères Robert, comte d’Artois et Charles d’Anjou, du légat du pape ainsi que des preux chevaliers, gentes dames du royaume et des marchands ont défilé deux fois par jour, ce week-end. Dix-sept groupes participent à ces défilés mais animent surtout les rues de la ville en proposant du tir à l’arc ou à l’arbalète, des combats à l’épée, des rixes, des forges frappant monnaie, du théâtre etc... Le marché médiéval propose des articles plus ou moins d’époque. Il ne faut pas s’en offusquer mais admirer le sens du détail de certains (souvent des hommes) qui font tout pour avoir « la gueule de l’emploi » : cheveux longs, barbes, costumes le plus proche possible de l’authentique. Il ne manque que l’odeur ! Et puis les enfants s’amusent tellement à jouer aux chevaliers et à la princesse ...

Pour la petite histoire, durant l’absence du roi c’est sa mère, Blanche de Castille qui est nommée régente du royaume. Sa femme, Marguerite, du le remplacer comme chef de guerre durant sa captivité (après une lourde défaite une bonne partie de l’armée est faite prisonnière, il faut payer alors une rançon). Marguerite est régente lors de la 8ème croisade. Les 2 croisades sont de terribles échecs pour ce roi si pieux qui y voit une punition divine. La dysenterie et le typhus tuent presque plus que les musulmans. C’est d’ailleurs la dysenterie qui tue Saint Louis devant les portes de Tunis. On ne peut laisser son corps en terre infidèle, il faut donc procéder au « Mos Teutonicus » : les entrailles et les chairs sont déposées à l’abbaye de Monréale (en Sicile dont Charles d’Anjou est le roi). Le reste du corps est découpé et mis à bouillir dans de l’eau et du vin pour en récupérer les os qui sont ramenés dans la nécropole de Saint Denis.


Portfolio

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -