<< Retour

Fête du grenat à Perpignan

mardi 29 novembre 2011, par Eric Blanc, Laurent Fonquernie


A Perpignan, la fête traditionnelle de la Saint Eloi, recréée il y a deux ans par l’institut du Grenat, le Syndicat Artisanal des bijoutiers et la confrérie du Grenat de Perpignan a vu sa troisième édition prendre une ampleur et une résonance particulièrement importante.
La journée de la confrérie du Grenat de Perpignan, traditionnellement dédiée au costume, a permis de renouer des liens avec la Provence au travers de la présence exceptionnelle de la Reine d’Arles, Mlle Astrid Giraud.
Ce dimanche 27 novembre un imposant défilé en costumes d’époque depuis les Allées Maillol jusqu’à l’église saint Matthieu ouvrait une journée forte en émotions. Dans l’église Saint Mathieu, les confrères du Grenat intronisèrent des personnalités tel Gérard Capdet, président de la Chambre de métiers, Claude Gallex, journaliste du patrimoine et Olivier Meyer, rédacteur en chef de France 3 Pays Catalan.
Le point d’orgue de cette cérémonie fut l’intronisation d’Astrid Giraud XXIe Reine d’Arles, afin de l’encourager dans le projet de reconnaissance du port du costume d’Arles au patrimoine immatériel de lUNESCO.

L’après midi, au Théâtre Municipal, un diaporama entrecoupé de présentations de costumes reconstitués a donné au public l’occasion d’être sensibilisé à l’histoire de ce bijou, à l’évolution de la mode en Roussillon, ainsi qu’au travail technique du bijou en Grenats de Perpignan.

Les bijoutiers ont remis le projet gouaché de parure en grenats qui sera remis officiellement à la cassette des Reines d’Arles le premier mai 2012, à l’occasion de la fête des gardians. La Reine s’exprima en provençal afin de rendre hommage au travail remarquable pour la valorisation de l’histoire du bijou catalan effectué par l’Institut du Grenat, travail soutenu par le syndicat et la confrérie, et dire son attachement à la reconnaissance des cultures traditionnelles.


Portfolio

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -