<< Retour

Pèlerinage d’automne

Saintes Maries de la Mer

mardi 20 octobre 2009, par Magali Blanc


le Territoire des Saintes Maries de la Mer est une terre bénite. Trois pèlerinages ont lieu chaque année. Les 24 et 25 mai sont en l’honneur de Marie Jacobé et Sara, le 22 octobre (avant dernier dimanche d’octobre) en l’honneur de Marie Salomé et le 2 décembre (premier dimanche de décembre) en souvenir de la proclamation des Saintes reliques en 1448.

Nous sommes réunis par une fraiche matinée d’automne devant l’entrée de l’église des Saintes Maries de la Mer. Ce lieu est chargé d’histoire depuis 2000ans.

La croyance dit que c’est sur ce rivage qu’une nef a accosté avec à son bord les premiers chrétiens.
Maximin, Marthe, Marie-Madeleine, Marie Salomé, Marie Jacobé, Lazare, Joseph d’Arimathie, Trophime, Saturnin, Sara , Marcelle, Eutrope, Martial et Sidoine furent chassés de Palestine après la mort du Christ. La nef dériva et accosta miraculeusement aux Saintes. Les chrétiens construisirent un autel en terre pour y célébrer leurs offices. Ils se dispersèrent ensuite pour évangéliser cette terre accueillante. Marie Jacobé et Marie Salomé ainsi que Sara restèrent sur place. Après une vie austère elles moururent et furent enterrées en ces lieux. Le roi René d’Anjou fit faire des fouilles en 1448 et retrouva ainsi les saint ossements. Il se dit que lors de la découverte une odeur merveilleuse s’exhala des corps.

IMG_6867Depuis, une châsse contient les reliques des Saintes. _C’est ainsi que le pèlerinage commença. La châsse descend trois fois par an : pour le 25 mai en l’honneur de Jacobé, le 22 octobre pour Salomé et le 2 décembre car c’est le 2 décembre 1448 que le roi René, son épouse Isabelle de Lorraine, et la cour vinrent aux Saintes encore nommées Notre Dame de la Mer. Le cardinal légat du Pape authentifia les ossements et déclara que les corps des Saintes reposaient bien dans l’église. Les reliques furent déposées dans la châsse qui se trouve dans la chapelle haute cpnsacrée à Saint Michel.
Durant la révolution française, l’église subit des dommages mais grâce à la vigilance des paroissiens les reliques furent secrètement gardées. La châsse première fut brûlée. A la fin de cette période trouble, une nouvelle châsse fut construite et les saint ossements purent retrouver leur place.

Ce matin nous sommes donc présents pour ce rendez-vous. La châsse descendue la veille est l’objet de toutes les prières. Au sortir de la messe l’effigie de Marie Jacobé et Marie Salomé dans leur barque est portée jusqu’à la mer. Les confréries sont là, la Nacioun Gardiano, l’antique confrérie des gardians de St Georges, l’ordre de Malte, le diocèse d’Aix et d’Arles, la Confrérie de Sainte Marie Madeleine, confrérie d’Aigues-Mortes, Le Lien de St Jacques de Saint-Gilles et la confrérie des Saintes Maries de la Mer, notre Reine d’Arles Caroline Serre en compagnie de Pauline Faget une de ses demoiselles d’honneur, le peuple de Camargue et d’ailleurs. La procession s’élance dans la prière jusqu’à la plage. Les Gardians escortent l’effigie. Sur la plage le monde est là, qui attend l’entrée des Saintes dans l’eau. Moment qui rappelle l’arrivée de la barque. Puis après la bénédiction nous raccompagnons les statues jusqu’à l’église. L’après midi la cérémonie est émouvante, pleine de ferveur, de prières, d’espoir. Les croyants peuvent s’approcher des châsses, les toucher, se prosterner devant elles. Lorsque le moment de la remontée arrivent, munie d’un cierge, les croyants prient et lèvent leurs bras vers elles. Pour certains c’est un déchirement, une séparation, pour d’autre une espérance, un renouveau. Les Saintes reliques reprennent leur place dans la chapelle haute. La cérémonie se termine par une prière et c’est en chantant prouvençau e catouli que nous nous séparons.


Portfolio
IMG_6859 IMG_6934 IMG_6936 IMG_6943 IMG_6988 IMG_7022 IMG_7046 IMG_7136 IMG_7177 IMG_7185 IMG_7187 IMG_7199 IMG_7306 IMG_7337 IMG_7344

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -