<< Retour

Mathilde, 26e Maio de Fourques

mardi 5 mai 2009, par Eric Blanc, Magali Blanc


L’escolo d’Argenço organise chaque année la fête de la Maio. Une fête venue de loin, oubliée avant d’être remise à l’honneur il y a plus d’une vingtaine d’années à Fourques [1]

La Maio est une petite fille élue par ses camarades pour sa beauté et sa sagesse, parée de fleurs, vêtue de blanc et couronnée « Belle de Mai » . Les petits sous, quêtés par ses compagnes, serviront à l’élaboration d’un goûter.

Alors que nombre de fêtes aujourd’hui célèbrent les chevaux, bergers, taureaux et autres, peu pensent aux enfants.

Surprenante Escolo d’Argenço...

L’association organise cette fête chaque année, y conviant des formations dont la section enfantine est développée : des groupes faisant la part belle aux "minots"
La fête s’articule autour d’une messe, puis d’une procession, et la transmission de relais par la maio de l’année précédente...

Chaque année réserve son lot de surprises... En constant renouvellement, l’escolo d’Argenço imagine sans cesse une façon plus intime, plus "magique" de vivre cette journée. Et de surprendre cette année encore.

IMG_4701Loin de l’église, la messe 2009 sera donnée dans un théâtre de verdure, dans le bruissement des feuilles et les pleurs des chatons des Peupliers. Le père André dit l’office sur une estrade dans la pelouse avec l’aide du mistral qui tourne les pages de son bréviaire. Ambiance forcément différente de celle de la voûte de son église habituelle qui répercute en amplifiant son message, il lutte contre le vent, un peu en français, beaucoup en Provençal.
C’est un exploit que réalise ce polonais qui a à cœur d’épouser la culture des lieux où il est envoyé. Aujourd’hui, il est un fourcaten, un vrai.

Le passo carrièro est restreint, restant dans cette prairie qui accueillera plus tard le repas. La fête est intime, unique, dans une unité de lieu. Les enfants des formations venues précèdent au son des galoubets Mathilde Zépios la Maio, et Nais Brun, sa demoiselle d’honneur.

Elles sont présentées au parterre, et à nos reines et demoiselles. Comme chaque année, la Reine d’Arles a franchi le pont pour venir célébrer ce moment, accompagnée cette année par ses demoiselles d’honneur Elodie, Pauline et Magali. La reine du Ruban de Mouriès Fanny Féraud Simon est là également ainsi que Valène Espigol, la demoiselle des Moulins de Fontvieille. Toutes regardent attendries Mathilde et Nais.

Lisa la Maio 2008 est accueillie sur scène et reçoit de la part de Cyndie sa première cigale. A son tour elle accueille Mathilde et ceint son front d’une couronne de fleurs...

Caroline Serre parachève la cérémonie en offrant à Mathilde les quelques pièces de la tradition, un long moment d’émotion sur scène.

La fête était réussie l’an dernier, elle l’est plus encore cette année grâce à des enfants, une association, un Maire, un Curé et des bénévoles qui oeuvrent dans l’ombre.

Osco per la Maìo e longo maì a l’Escolo d’Argenço.


Portfolio
IMG_4671 IMG_4674 IMG_4680 IMG_4682 IMG_4686 IMG_4764 IMG_4792 IMG_4817 IMG_4838 IMG_4842 IMG_4847 IMG_4876 IMG_4894 IMG_4907 IMG_4918 IMG_4921 IMG_4933 IMG_4945 IMG_4983 IMG_4993 IMG_5017

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -