<< Retour

Lou Trelus d’Istres, Un exemple à suivre

dimanche 15 mars 2009, par Eric Blanc, Magali Blanc


L’hiver est traditionnellement le temps des assemblées générales, et Lou Trelus n’échappe pas à la règle.

Celle ci s’est déroulée le samedi 15 mars dans le local de l’association en présence d’une cinquantaine de ses membres et devant un parterre de politiques de nature à faire pâlir de jalousie bon nombre de responsables d’associations. Mr le Maire François Bernardini, sa première adjointe Nicole Joulia, ainsi que l’adjoint délégué aux traditions et à la citoyenneté Bernard Faure sont venus assister et participer à cette assemblée, la dixième présidée par Jean-Claude Pascual.

Tous comme les spectacles que le groupe présente, l’AG est rodée et déroule son plan, classique s’il en est, commençant par les bilans de 2008 et se terminant avec les projets 2009 et les votes.

Le bureau est presque au complet, avec l’absence de Vito le secrétaire excusé, et de son adjointe, qui ne saurait tarder...

Ce n’est donc pas la forme qui va retenir l’attention lors de cette assemblée, mais bien le fond. Anna commence le bilan des animations de 2008. Lou Trelus est un groupe Istréen, et en tant que tel un des moteurs des animations locales. En 2008 le groupe a animé à 12 reprises les évènements locaux. En outre, il s’est également produit dans le départements hors des murs de la cité à Sausset, La Ciotat, Salins de Giraud, Salon de Provence, La Roque d’Anthéron, Sénas, Carry le Rouet ; Fos sur Mer, Les Saintes Maries de la Mer, Eyguières, Grans en Provence, Meyreuil, Saint Mitre les Remparts et Saint Cannat lors de 14 manifestations. Plus loin encore, ils se sont rendus à Ganagobie, Ollioules, Bormes les Mimosas, Périgueux, Chabeuil et Gréoux. Enfin, leur déplacement phare de l’été les a envoyé en Bavière.

Trente cinq manifestations ont ainsi contribué à asseoir la réputation de ce groupe. Mais derrière la scène et ses sunlights, les coulisses sont plus impressionnantes encore. Lou Trelus travaille d’arrache pied pour former, entrainer et créer.
Le groupe a mis en place une série d’ateliers permettant à tous ses membres de vivre leur passion au quotidien :

- Lundi : Cours de technique [1] sous la tutelle de Christine Valenza, Maitre de Danse, secrétaire de l’ordre des Maitres de Danse.
Cette année Alexandra et Laurie préparent ainsi assidument leur prévot de Danse qu’elles présenteront lors des Assauts à Aramon le 21 mai prochain.
- Mardi  : Section des Aveni [2] Laurie s’occupe de 8 minots et les fait travailler. Avec eux elle a créé une danse, a monté un spectacle pour le concours des Jeunes de Provence [3]
- Mercredi : Section des Pichoun et Soleioun. Ils sont une douzaine d’enfants d’une moyenne d’age de 7ans et demi à travailler ensemble de 17h30 à 18h30. Ils travaillent d’arrache pied (comme toutes les sections). Les cours comprennent technique et chants provençaux, et vont eux aussi participer au concours des Jeunes de Provence à Saint Michel l’Observatoire.
- Mercredi : Grosse journée au local, la section musique y fait ses Gammes sous la direction de Jean Fernand. Compréhensif et ne reculant devant rien, le prof adapte ses formules aux disponibilités de ses élèves, proposant des cours hebdomadaires, ou à une fréquence de deux semaines sur trois. Les Quatre niveaux d’étude répètent de 13h30 à 19h30. La section musique comprend actuellement 17 apprentis musiciens. L’ensemble des musiciens du groupe du trelus se regroupe de façon mensuelle afin de permettre aux apprentis de jouer avec les musiciens confirmés du groupe.
- Jeudi : La section des Farfadets [4] se retrouvent pour des séances intensives sous la direction de Maddy, de 18h00 à 22h00. Danses de salon et technique de danse au programme pour cette section comprenant 11 danseuses, 5 danseurs et 6 musiciens.
- Vendredi : Les Afouga [5] se réunissent sous la direction de Pascale et Alexandra. Une section en pleine forme avec cette année l’arrivée de 2 danseurs, fait notable. Le groupe est à parité, s’éclate et possède un niveau qui lui permet de créer ses danses et monter ses spectacles.
- Samedi : Les Afouga reviennent. Et les musiciens se retrouvent ensuite pour des séances de musique de groupe.

En marge de ces séances de travail chants, danses, et musiques, le groupe a développé d’autres ateliers dont :
- La section Costume. Cette section vient de terminer un projet de 2 ans qui l’a conduite depuis le choix des étoffes, mariage des couleurs, découpes, couture jusqu’à la confection complète d’une série de 35 costumes Louis Philippe, dont 10 appartenant au groupe. Les costumes ont été présentés pour la première fois lors de la fête des Bergers.
- La section Spectacle, sous la direction de Christelle, parachève son dernier spectacle, mélange de mimes statiques et danses autour de l’olivier. L’ensemble tourne, mais le groupe est en train d’ajouter encore quelques danses et musiques originales de Jean Fernand. Il reste trois danses à créer.
- La section Journalet est toujours active, sortant son numéro 32 ce mois ci. Hubert intègre l’équipe éditoriale, et est chargé de collecter et regrouper les annonces d’évènements "à ne pas manquer". Christelle coordonne et gère le chemin de fer.
- Le Site est en sommeil, mais ne saurait tarder à s’éveiller...
- Le forum vit au rythme de ses membres.

Un bilan extraordinaire...
Un bilan moral présenté avec la modestie des membres de cette formation. Ils n’ont pas l’impression de cravacher, et tout se fait dans la joie d’être ensemble.

Ils ont un regret, de ne point posséder l’ubiquité qui rendait tellement de services au comte de Saint Germain. Leur déplacement en Bavière les a entrainé en Allemagne à l’heure où Maelle et Marion prenaient le ruban aux Saintes. Loin de lire de la déception dans les yeux des impétrantes, ce sont ceux de ceux qui sont partis qui se voilent de n’avoir pu participer à la cérémonie d’intronisation des deux chatouno. Ils ont promis de se rattraper pour la présentation à la reine au théatre antique le jour de la fête du costume.

Avant les projets 2009, l’étape incontournable du bilan financier est présenté par Sophie. Avec Mestria, elle égrène ses colonnes de chiffres. N’omettant rien, elle démontre la santé financière du groupe et le sérieux de sa gestion. Le groupe dépense, encaisse, prévoit et investit...

Enfin, le chapitre 2009 montre s’il en était encore besoin que lou Trelus ne s’arrêtera pas demain. Le programme 2009 est chargé, avec plusieurs temps forts comme la Sainte Estelle à Salon, le Festival Européen de Bitburg qui comptera, outre Lou trelus 35 formations de 15 pays différents, ou encore le festival interfolk du Puy en Velay, dans lequel Lou Trelus animera le gala de clôture.

Le groupe se déplacera à deux reprises dans les Alpes à Forcalquier en Mai, et Ganagobie en Juin. Il assurera aussi l’animation de la Fête du sel à l’invitation de Camargo Souvajo à Salins de Giraud, ou les feux de la Saint Jean à Chateauneuf les Martigues.

Enfin, Istres n’est pas oubliée avec l’animation de la Fête des bergers, et aussi et surtout un rendez vous beaucoup plus proche avec le Félibrige dont la Maintenance de Provence est attendu le 18 avril pour son assemblée Générale.

Une année chargée en perspective, ce qui ne laisse pas Mr le Maire insensible. Ce dernier réagit à l’écoute de cette longue liste d’activités, d’actions et d’ateliers de formation. Mr Bernardini réaffirme son soutien inconditionnel à l’action culturelle entreprise par Lou Trelus. "On ne peut aller de l’Avant si l’on méprise son passé". Plaçant l’action du groupe comme pivot pour l’avenir d’Istres, il salue cet hommage au passé à travers les hommes et leurs actions.
Il annonce la future cité administrative sur les bords de l’étang de l’Olivier, qui laissera de la place dans l’actuel hotel de ville pour accueillir les associations culturelles de la ville. Un scoop à suivre...

Les questions diverses s’orientent autour de la fête de la Saint Jean à Istres qui est devenue une fête médiévale, et de la fête de la Saint Syphorien le 22 Aout à la Chapelle Saint Etienne. Deux évènements sur lesquels lou trelus pourrait s’impliquer.

La séance se termine sur les votes. Les bilans sont bien évidemment acceptés sans réserve, et le CA ainsi que le bureau reconduits.

Avant de lever la Séance, le président remercie Francis pour ses oeuvres, ses créations du pressoir, des meules et des ustensiles du spectacle de la fête des bergers. Lili et Olga sont chaleureusement remerciées pour leur implication dans l’atelier de couture, et Nicole pour le travail qui a permis d’obtenir les contrats avec le Puy et Bitburg.

Le mot de la fin est laissé à Mr Bernard Faure. Il apprécie la fraternité qui existe dans ce groupe, la tenue remarquable de cette assemblée générale, dont nombre d’autres formations devraient s’inspirer. Il est stupéfait de la quantité d’activités et d’ateliers proposés et organisés par l’association.

Ces actions démontrent que la tradition est un domaine vivant en pleine expansion, mis en lumière par des passionnés, des Afouga...

Apparté

Voilà la tenue de l’assemblée Générale 2009 de l’Association Lou Trelus. Une respectable dame de plus de 60 ans maintenant. On ne voit souvent que la partie émergée de l’Iceberg. Quelques danseurs viennent tournent virevoltent et s’en vont. D’autres les remplacent. Mais une association comme Lou Trelus est plus que cela.
Le groupe comprend plus de 100 membres actifs et tous s’impliquent à des niveaux divers. L’ambiance est celle des familles d’antan dans lesquelles chacun vient avec ce qu’il a, et est reçu pour cela comme un prince à la cour. Pas de demandes, pas de calculs, juste l’envie de partager un projet, ou un quignon de pain.

Les Trelusiens sont toujours prêts. Ils ne peuvent être tous présents tout le temps, mais savent sans arrêt adapter leur prestation à la composition de leur groupe du moment. Cela se ressent dans leur mode de vie, leur présentation. Ils ont le sourire, non pas parce qu’il faut sourire, mais parce qu’il ne faut pas éclater de rire.

Si vous les croisez, regardez les faire...

Et rappelez vous quand enfants, vous étiez si joyeux que vous aviez envie de danser...

Vous aurez tout compris alors.

Notes

[1] Toutes sections

[2] Les 11-15 ans

[3] Concours le 23 mai à Saint Michel l’Observatoire

[4] Les presque retraités et retraités

[5] Les plus de 15 ans


Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -