<< Retour

La Descente des Bergers à Allauch

jeudi 25 décembre 2008, par David, Eric Blanc, Fred, Magali Blanc


Comme tout le monde le sait ici, le Fils de Dieu est né en Provence, pas loin d’ici.

Et l’ange Bouffarèu d’aller le dire à un berger endormi. Celui ci aussitôt convaincu, réveille à son tour ses amis et ensemble tous partent porter LA nouvelle. Le fils de Dieu vient de naître.

La Descente des Bergers est ce parcours représenté sur la colline d’Allauch. Un cadre exceptionnel pour la Pastorale Maurel, un parcours plein de symbolisme, l’absolu inverse du calvaire.

Les bergers rencontrent le meunier, puis Roustido qui, lui, va éveiller Jourdan et Margarido, Pistachié manque se néguer dans "lou pous"... Puis les trois vieux, Roustido Jourdan et sa femme ameute les villageois et tous partent en procession vers l’église.

Rien n’est oublié dans cette représentation de la Pastorale, le Boumian s’y convertit, rendant son fils à l’aveugle...

Les badauds ne s’y trompent pas. Ils sont venus ce soir seuls, en couple ou en famille assister à cette procession...

Qui a osé dire que les traditions se perdent ?...

La descente des bergers est certes un spectacle, mais un spectacle pour des initiés, pour des provençaux un peu pèlerins. Pourtant Allauch fait le plein. Loin des fêtes commerciales, loin du gros bonhomme rouge à barbe blanche, on entend les rires du public quand Pistachié sort du puits... Ils se pressent autour des villageois, emboite le pas des bédigues jusqu’à l’église. Eglise dans laquelle ils ne pourront pas entrer. Ce soir, l’église est trop petite, le parvis n’est pas assez grand et il manque encore de place sur la placette où un écran géant a été installé.

Allauch respecte la tradition, les allaudiens aussi. Ce soir, ils sont venus, ils sont là, ils sont les villageois de la pastorale qui suivent l’appel des trois vieux pour célébrer la naissance du Christ.

Allegre, Allegre...


Portfolio

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -