<< Retour

Les étapes de la vie

Les fiancailles

dimanche 14 novembre 2004, par Magali Blanc


si une jeune fille monte sur la queue d’un chat elle attendra neufs mois pour se marier. Pour rêver à celui que vous épouserez, ramasser 3 herbes différentes dont vous ignorer le nom. Les jeunes filles se peignent au clair de lune pour trouver un mari et avoir une belle chevelure.

- nouvelle lune, nouveau croissant Montre-moi en rêvant L’époux de mon vivant Lui et son métier à la main Pour qu’il m’aide à gagner du pain

Il faut dire en se couchant

Lune, belle lune, faites qu’en dormant je rêve à mon amant, lui, son nom ou quelqu’un de sa maison.

Il faut compter chaque soir neufs étoiles pendant neuf mois. Pendant la neuvième doit apparaître l’amoureux.

Jusqu’au mariage les fiancés ne doivent pas sortir seuls. Ils se voyaient guères Pour pouvoir présenter la fille comme sa fiancée et la courtiser, le jeune homme doit d’abord obtenir l’entrée chez les parents de la jeune fille.

Quelques jours avant les fiançailles, il y avait réunion des parents pour les modalités du contrat de mariage s’il y en a un.

Quant li fès a vouasto fiho ? disait le père du gars E vous que li dounas à vouastre enfant ? répondait le père de la fiho.

Lorsque tout le monde est d’accord, on passe ensuite chez le notaire. On dit alors des parents

An aparia la garbo (ils ont apparié les gerbes)

Une jeune fille, sans trousseau ne se marie pas. Elle en cousait une partie elle-même. Les draps et couvertures étaient fournis par les parents. L’armoire est achetée par les parents de la fille. Le lit et les autres meubles par ceux du garçon.

Un trousseau de jeune fille :

-6 douzaines de chemises

-6 douzaines de pantalons

-6 douzaines de cache-corset

-6 chemises de nuit

Pour le garçon, il apportait son linge et le linge de maison en partie

Si des fiancés ont couchés ensemble on dit :

An fa pasco avans rameù

Les parents de la fille, vont solliciter pour l’honneur de leur fille de l’unir au présumé père du bébé.

Un inoucent es per camin

Les accords faits, l’honneur est sauf

Qu’a bruta l’escudello e la lavo, degun a ren à lui dire

li crido, faire li crido

Publier les bans Les mères des futurs époux allaient à la mairie et à l’église donner les renseignements nécessaires à la publication de bans. C’est elles aussi qui allaient annoncer le mariage aux parents, amis.....


Dans la même rubrique
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -