<< Retour

Concert de Guy Bonnet

jeudi 18 décembre 2008, par Bernadette


Concert proposé par l’Hospitalité diocésaine du Gard

Jésus est né en Provence ! c’est Guy Bonnet qui nous l’a dit.

En ce deuxième dimanche de l’Avent, dans la magnifique église Saint Baudile à Nîmes, nous nous sommes préparés à la joie de la Nativité dans la plus pure tradition provençale au cours d’un concert exceptionnel.

Après avoir remercié le public, Marielle nous a présenté Guy Bonnet, ce chanteur au verbe de Provence et a accueilli Pauline Faget, Demoiselle d’Honneur de la Reine d’Arles accompagnée de Faustine (6 ans). Quelques personnes avaient pour la circonstance revêtu le costume d’Arles.

Alternant le français et le provençal Guy Bonnet nous a tout de suite mis en situation. Nous préparons un Noël de chrétiens et non pas un Noël mercantile.

Dans notre monde un peu triste qui perd un peu plus chaque jour son identité, le Noël traditionnel provençal, la veillée calendale, sont chargés de symboles et le conteur Guy Bonnet nous en a livré toute la signification. Bien évidemment ces symboles sont empreints de Foi chrétienne et sont éternels. Ils sont éternels tout comme le sont les traditions représentées ici par plusieurs générations costumées.

Nous avons entendu tour à tour des Noël de Nicolas Saboly, des Noël traditionnels français, des cantiques de Noël et des chants de Noël du monde entier repris en cœur par le public avec une constellation d’étoiles dans le ciel de l’église et la féerie de Noël sur un écran géant.

Plusieurs fois au cours du spectacle Guy Bonnet a distillé des touches d’émotion en interprétant par exemple la merveilleuse chanson de Gilbert Bécaud « je t’appartiens » et offrant à toutes les femmes du monde sa chanson « Reine » qu’il a composée pour les filles d’Arles, invitant à ses côtés sur scène la charmante Demoiselle d’Honneur.

Sachant parfaitement adapter son répertoire au public avec délicatesse et humour l’artiste nous a subjugués.

Il a su terminer en apothéose par la fabuleuse chanson de Félix Leclerc « quand les hommes vivront d’amour », une formidable leçon d’espoir.

Le Président de l’Hospitalité Diocésaine du Gard a conclu par des remerciements adressés à tous ceux qui ont œuvré pour la réussite de ce spectacle et nous nous sommes quittés très heureux de ce moment passé dans la magie de Noël, la chaleur des traditions et le bonheur d’avoir rencontré un artiste aimant son public et intemporel tout comme Noël et les traditions.


Portfolio

Dans la même rubrique
Mots-clés
Rubriques
SPIP - iTwX Mobile © 2012 - -