Archives mois de mars 2006

  • Antico Counfrarié di Gardian de bouvino e roussatino

    25 mars 2006, par Magali Blanc

    C’est une des plus vieilles corporations de France qui est maintenue encore de nos jours. Chaque 1 mai en Arles les gardians se regroupent et tous montent à l’église de la major pour la tradidionnelle messe et bénédiction des cavaliers Les statuts de la constitution de 1512 furent publiés en 1925.Ils furent retrouvés dans les archives d’un notaire à Arles et ils étaient en latin. L’histoire de la Confrérie se confond avec celle de l’élevage en Camargue. En 1512, ce sont des considérations militaires (...)

  • nacioun gardiano

    25 mars 2006, par Magali Blanc

    La fondation de la Nacioun Gardiano se fait en été 1904. La Nacioun Gardiano a pour vocation, depuis sa fondation, de maintenir et de glorifier le costume, les us et les traditions du pays d’Arles, de la Camargue et des pays taurins, de poursuivre l’épanouissement de la langue d’Oc, de propager la doctrine félibréenne contenue dans l’ oeuvre de Frédéric Mistral et de ses disciples. (Article 1er des Statuts) L’historique de la Nation Gardiano (...)

  • Eso ou caraco

    24 mars 2006, par Magali Blanc

    Eso, caraco à chacune sa préférence. Nous portons une éso de coton basique noire. Sans fioriture. L’on porte également la blouse qui remplace éso et le fichu.

  • la coiffe paysanne

    24 mars 2006, par Magali Blanc

    Il est de coutume de se coiffer en cravate avec un mouchoir de tête mais d’autres possibilités s’offrent à nous. On peut également se coiffer avec une capeline. Elle se pose sur la coiffe en cravate lorsque le soleil est au plus fort de la journée pour le travail des champs. L’on peut également se couvrir d’un foulard et chapeau de paille. Pour le mouchoir de tête il faut préciser que c’est pas un mouchoir de poche. C’est un triangle et les motifs doivent être (...)

  • journée hommage Melle Fanfonne Guillerme 2006

    20 mars 2006, par Magali Blanc

    C’est au mois de mars qu’a lieu l’hommage rendu par le peuple camarguais à la grande demoiselle Fanfonne Guillerme. Cette année, c’est sous un ciel bas avec au loin un mistral menaçant qu’a eu lieu la journée traditionnelle en hommage à Fanfonne Guillerme, immortelle personnalité camarguaise. Cela permet de se regrouper entre gens de bouvine, de tradition pour que se perpétuent nos traditions. Melle Guillerme a consacré, sans concesssions, sa vie à la camargue. L’amour des chevaux et des taureaux, la (...)

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0