Accueil du site > us et coutumes > Les fêtes d’Arles > XXIIIè règne > Les bijoux de la Reine

Les bijoux de la Reine

La cérémonie de la transmission des bijoux de la reine est un moment important dans l’intronisation de la nouvelle Reine d’Arles et de ses demoiselles d’honneur.

Ce soir est un grand soir. Mandy Graillon 22ème reine d’Arles commence à passer le flambeau de la tradition à Nais Lesbros 23ème reine d’Arles.

Les bijoux que les Reines d’Arles se transmettent depuis maintenant 30 ans ont une histoire.

En mai 1987 Mr Colcombet offre les bijoux de sa femme bien aimée à Mademoiselle Annick Rippert qui venait d’être tout nouvellement élue Reine d’Arles. Acte riche en émotion d’un homme qui pour que l’amour de sa femme puisse se perpétuer offre à la Reine d’Arles les bijoux de son épouse.

JPEG - 120.5 ko

Melle Rippert eut un geste magnifique face à ce don merveilleux. Elle décida en commun accord avec Mr Colombet de ne pas garder les bijoux personnellement mais d’en faire don pour que ces bijoux puissent se transmettre de Reine en Reine au fil des années. Et c’est ainsi que depuis 30 ans les bijoux passent de règne en règne. L’amour de Mr Colcombet pour sa femme est toujours vivant et à chaque transmission tout le monde se souvient de cet acte d’amour.

Aujourd’hui Nais Lesbros les reçoit à son tour et va elle aussi partager cet amour.

Car ces bijoux si particuliers ont une valeur marchande certes, mais surtout, et là l’importance du don prend toute sa dimension, une valeur traditionnelle.

Naïs, tu prends aujourd’hui à bras le corps l’histoire des Reines d’Arles. Ta charge de Reine est importante. Ces bijoux sont ton garde-fou.

C’est l’amour des traditions que t’ont transmises tes grand-parents, tes parents, c’est l’amour fraternel et la complicité avec tes frères, c’est l’amitié sans faille de tes amis. C’est l’authenticité de tes actes et de tes paroles ainsi que le profond respect que tu as envers ta charge de Reine qui donne la plus grande valeur qui soit à ces bijoux. Car, à bien y réfléchir, l’or et les diamants qui composent cette parure pourraient être accessibles à l’achat pour n’importe quelle femme qui aurait un compte en banque bien fourni, mais alors ils ne représenteraient plus rien, ils ne porteraient plus cet amour, cette tradition. La cassette s’est enrichie de l’amour d’André pour Claude Saint-Michel au travers du don d’une croix. D’autres dons ont, à leur tour, contribué à cette richesse.

Nous sommes rassurés car grâce à toi ces bijoux sont entre de bonnes mains. Tu as à coeur de continuer sur le chemin de l’authenticité, du respect, de la foi, de la fidélité et de l’amour, symboles qui font tant défaut dans notre société actuelle.

Naïs Lesbros tu es fille et petite-fille de bergers, ton bâton est solide, bien ancré dans la tradition, les bijoux sont sous bonne garde.

lundi 12 juin 2017, par Magali Blanc

En images

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0