Accueil du site > us et coutumes > fêtes Calendale

fêtes Calendale

Dernier ajout : 16 décembre 2013.

En Provence les fêtes de Noël commencent à partir du 4 décembre et se terminent le 2 février. C’est la période Calendale.

Tout commence donc avec les blés de la Sainte Barbe. Puis on prépare la crèche. Le 23 et 24 on capture la pétouze et les bergers préparent le pastrage qui a lieu le 24 au soir. La maîtresse de maison a à sa charge la préparation du gros souper, les 13 desserts et le repas de Noël. L’ancien s’occupe du cacho-fio. On prépare ensuite le jour de l’an, puis à partir du 6 janvier on met les rois mages dans la crèche et on tire les rois avec nos fameux et délicieux gâteaux. Et tous ce termine le 2 février pour la chandeleur avec les crêpes et les navettes. On démonte la crèche.

  • Veillée calendale à Port Saint Louis

    16 décembre 2013, par Eric Blanc

    Ce samedi 14 décembre, l’association Protection des traditions locales conviait les port-saint-louisiens à une soirée dans l’esprit de noël. La veillée calendale est un des temps forts de ce temps de Noël. Elle ne suit pas de rêgles précises, elle est plutôt l’occasion de se retrouver, en famille et entre amis autour d’un repas, d’un dessert et d’y partager histoires, danses, chants... A PSL, Eliette Ingenito la présidente a invité le groupe de Gémenos "La Poulido de Gemo" pour animer une soirée autour (...)

    15
  • La chandeleur

    14 décembre 2004, par Magali Blanc

    Cela marque la fin de la période de Noël. C’est ce jour-là que l’on défait la crèche. Le 2 Février, nous étions tous un peu triste, enfants, car l’on enlevait la crèche. Mais la consolation était de taille. Ma mère nous préparait de délicieuses crêpes et oreillettes. A Marseille, il est de coutume de manger les navettes, faites à St Victor. Les navettes représentent la barque des Saintes Maries, qui accostèrent sur notre rivage et c’est par elles que l’évangile nous fut transmis. La chandeleur (...)

  • les Rois

    14 décembre 2004, par Magali Blanc

    Je me souviens, qu’enfant, c’était un moment d’amusement de tirer les Rois. On voulait tous être dessous la table et surtout, on ne voulait pas tomber sur la fève ou le sujet. A partir de l’épiphanie et durand tout le mois de janvier, on tire les rois. Le plus jeune enfant de la famille se cache dessous la table. Un adulte, découpe le gâteau. L’enfant annonce à qui l’on doit donner les morceaux. Celui ou celle qui trouve le sujet paye un autre gâteau et celui qui tombe sur la fève, une bouteille. Mon (...)

  • Le nouvel an

    14 décembre 2004, par Magali Blanc

    C’est un repas festif, entre amis, en famille. Il y a un dicton qui dit Cado Sant Sivestre sounado, nous fai mai viei d’uno annado (chaque Saint-Sylvestre sonné, nous fait plus vieux d’une année. Il était de coutume de manger pour le repas, un coq et 12 perdreaux, ainsi que trente truffes, et trente oeufs. Cela représente l’année, les mois, les nuits du mois et les jours.

  • La ceremonie du pastrage

    14 décembre 2004, par Magali Blanc

    Le village d’Allauch dans les Bouches du Rhône fait, avant la messe de minuit, la cérémonie du pastrage. Des gens du monde entier viennent chaque année pour voir cette tradition. Quelques jours avant Noël, le bayle (le maître berger)choisit un agneau, le plus beau du troupeau. Une charrette est parée avec des rubans, des bougies, des branchages. Le soir de Noël venu, on place l’agneau dans la charrette qui est tirée par la brebis. Les bergers descendent alors dans le village, pour réveiller les (...)

  • la pétouze

    29 novembre 2004, par Magali Blanc

    La pétouze fait partie des festivités de Noel La veille de Noel, les hommes partaient capturer la pétouze (roitelet,troglodyte). On l’offrait ensuite au curé lors de la messe de minuit. Le curé délivrait pendant l’office la pétouze, pour symboliser l’affranchissement de l’ame humaine délivrée de ses chaines par la venue du Messie. Ensuite, la messe étant terminée, on acclamait lou rei de la vaquète (roi du troglodyte) celui qui avait réussi à capturer l’oiseau. Il arrivait quelques fois, que les hommes (...)

  • Chargement en cours...
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0