Accueil du site > us et coutumes > les journées de tradition > La Maio

La Maio

Dernier ajout : 9 mai.

  • Eugénie 38e maio de Fourques

    9 mai, par Eric Blanc

    Les rires des enfants animent les rues de Fourques. Ce n’était plus arrivé depuis un moment. Pour autant, si les contraintes ont contrarié deux ans durant le gramd moment de l’association, elles ne l’ont pas arrêté. Durant le confinement, Chloé est devenue la première maio 2.0, apprenant son élection en visioconférence, comme l’a souligné Patricia, présidente du groupe. Chloé a ensuite accepté de prolonger son mandat d’un an, lui permettant ainsi de faire ces jolies rencontres que le confinement rendait (...)

    14
  • Marie XXIXe Maio de Fourques

    17 mai 2012, par Pierre Madec

    C’est Marie Emmanuel qui a la joie de succéder à Pauline en tant que Maio de Fourques 2012. Depuis 29Ans l’Escolo d’Argenço de Patricia Disset célèbre sa "Belle de Mai" . Celle ci est choisie par ses camarades pour ses qualités : sagesse , assiduité aux ateliers de l’escolo,motivation et intéret qu’elle porte aux traditions. C’est une des rares célèbrations festives pour les enfants et par les enfants (dixit Blandine) . Pour ce 6 Mai 2012 , jour d’élections nationales , Pauline transmet sa couronne (...)

  • Pauline, XXVIIIème maio de Fourques

    11 mai 2011, par Magali Blanc

    Le rendez-vous fait partie du paysage de la tradition en Pays d’Arles. A la suite de la fête des gardians, et de l’élection de la reine d’Arles une année sur trois, a lieu à Fourques la nomination de la Maio le premier dimanche de Mai. C’est ainsi que Pauline Niquet est devenue très officiellement la XXVIIIème Maio de Fourques ce dimanche. L’origine de la fête de la maïo remonte à l’antiquité et en fait l’héritière de la Déesse Maia. Le couronnement d’une Maio a perduré dans le temps pour finalement (...)

  • Nais, Maio de Fourques

    7 juin 2010, par Magali Blanc

    L’Escolo d’Argenço fête chaque année la magie de l’enfance. Il se fête beaucoup de choses... les ânes, les bédigues, les taureaux, les chevaux, le costume, les gardians... Un inventaire à la Prévert dans lequel le raton laveur n’est pas un gamin. L’enfance est bien peu souvent mise à l’honneur dans ces fêtes. C’était vrai jusqu’à il y a une trentaine d’années. L’escolo d’Argenço a mis un terme à cette ineptie en remettant au goût du jour une fête millénaire : La belle de Mai. Nais est la 27e Maio de Fourques. (...)

  • Mathilde, 26e Maio de Fourques

    5 mai 2009, par Eric Blanc, Magali Blanc

    L’escolo d’Argenço organise chaque année la fête de la Maio. Une fête venue de loin, oubliée avant d’être remise à l’honneur il y a plus d’une vingtaine d’années à Fourques La Maio est une petite fille élue par ses camarades pour sa beauté et sa sagesse, parée de fleurs, vêtue de blanc et couronnée « Belle de Mai » . Les petits sous, quêtés par ses compagnes, serviront à l’élaboration d’un goûter. Alors que nombre de fêtes aujourd’hui célèbrent les chevaux, bergers, taureaux et autres, peu pensent aux enfants. (...)

  • Lisa, 25e Maio de Fourques

    5 mai 2008, par Eric Blanc, Magali Blanc

    La fête de la Maio de Fourques est un moment de fraicheur. Résurgence d’une fête vieille comme le monde, elle est la fête du renouveau, du printemps, de l’innoncence de l’enfance. Le mois de mai est particulier dans le calendrier en ce qu’il est riche de ces traditions qui fêtent le retour des beaux jours, et du printemps. Le roi, l’arbre, la mairiotte, la maio... On fête partout les jeunes filles, les fillettes. On y fête aussi et surtout la "belle de mai", la petite maio. Dans tous les quartiers, (...)

  • Chargement en cours...
©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0