Accueil du site > us et coutumes > Les fêtes d’Arles > Le XXe Règne > Cérémonie de transmission des bijoux à la XXe Reine d’Arles

Cérémonie de transmission des bijoux à la XXe Reine d’Arles

J’ai Rêvé...

… Je me trouvais dans la salle d’honneur de l’hôtel de ville d’Arles. J’étais très proche de deux jeunes femmes vêtues du costume traditionnel d’Arles. Ce n’étaient pas de simples Arlésiennes -m’avait-on glissé à l’oreille- ce sont respectivement les XIXe et XXe Reine du Pays d’Arles. Elles étaient entourées de M. Hervé Schiavetti, maire d’Arles et de son conseil municipal, de Philippe Brochier le Président du Comité des Fêtes et de nombreuses personnes impliquées et amoureuses du costume d’Arles et plus généralement de nos traditions. La plus jeune d’entre elles tenait un écrin lourd de son histoire, dans lequel se trouvait une multitude de bijoux ornementés de diamants qui illuminaient ses larmes de joie. La seconde, ne montrant pas ses sentiments mais qui était tout autant émue, présentait un page ayant appartenu à la première de la grande lignée des élégantes Ambassadrices d’Arles ainsi qu’une médaille sur laquelle Sant Jorge était représenté.
Vous souvenez-vous de cette fameuse médaille qu’un généreux donateur anonyme avait proposé à Nathalie Chay un 1er mai 2006 ? C’est en prenant la parole que la XIXe Reine d’Arles a dévoilé l’identité de Jeannine Castanet comme étant la personne qui a offert ce bijou fort de symboles.
Je me souviens également avec précision que dans mon rêve, d’un jeune homme qui s’avança alors avec un coffret à bijoux contenant un sautoir de style Napoléon III, d’une longueur d’un mètre cinquante. Ce don du bijoutier de Passé Simple est destiné à agrandir la prestigieuse parure des Reines d’Arles. Généreux donateur il avait déjà offert à Nathalie une broche en forme de trèfle.

Tout à coup, je me réveillai d’un sursaut… je me retrouvai seule dans cette magnifique salle d’honneur de la Mairie d’Arles…
Et oui ! Toutes les bonnes choses ont une fin… mais ce rêve que je viens de vous conter, c’est celui que Caroline Serre souhaitait réaliser depuis de nombreuses années. Ce mardi 17 juin 2008 aux alentours de vingt heures il s’est enfin accompli pour l’Arlésienne âgée de 19 ans. Cette date restera bien évidemment gravé à tout jamais dans sa mémoire et dans l’immense histoire d’Arles.

Ce qu’il faut savoir sur les bijoux de la Reine

La parure connue de tous a été confiée par M. Jacques Colcombet en 1987 à Annick Ripert peu après son élection. Elle appartenait à son épouse Marie-Josée Etienne. Celle-ci se compose d’un coulas, d’un bracelet, d’une paire de boucles d’oreilles, d’un médaillon, d’une rivière de diamants, d’une broche et d’une épingle de ruban. C’est le 12 juillet 1989 que M. Colcombet fera don de la somptueuse parure en signant une convention avec la mairie afin que le comité des fêtes prête les bijoux aux différentes Reines d’Arles durant leur règne.

Un page fait également parti des bijoux de la Reine. Très fort en symbole car il appartenait à Angèle Vernet, première Reine de l’histoire d’Arles. Il a été offert par Elisabeth Ferriol, elle-même IXe Reine d’Arles.

C’est en 2006, qu’une nouvelle pièce vient s’ajouter à cette magnifique collection : une médaille représentant Saint Georges, patron de tous les cavaliers. Nous avons donc appris au cours de la cérémonie de transmission des bijoux à Caroline Serre que Mme Jeannine Castanet en été la donatrice. Elle souhaite que la médaille soit portée tous les 1er mai en hommage au Saint Patron des Gardians.

Enfin, comme j’ai pu le dire dans l’article ci dessus, le bijoutier de Passé Simple a offert un coffret à qui contient un sautoir de style Napoléon III, d’une longueur d’un mètre cinquante.

jeudi 19 juin 2008, par Marjorie

En images

Nathalie Chay était présente avec ses demoiselles d'honneur Philippe Brochier, président Festiv'Arles Comité des Fêtes Nathalie Chay transmet la parure puis des bijoux à Caroline Serre Caroline Serre immensément heureuse d'avoir reçu les bijoux des mains de (...) Nathalie Chay retrace l'histoire du page… … puis celle de la médaille de Saint Georges Les demoiselles d'honneur de Caroline Serre sous l'œil bienveillant (...) Caroline Serre très émue lors de son discours

1 Message

  • moi aussi j’ai fait le rêve d’assister un jour à l’un de ces instants magiques qui ouvrent un règne ... au titre de spectatrice bien entendu ... le tien en tout cas était très beau ... merci à Nathalie, bienvenue à Caroline et merci à Marjorie d’avoir donné un nouveau souffle à ma fé cette année !

©Eric Blanc, 2013
| Contact | Les nouveautés | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0